Commission Godbout: le Québec y gagne-t-il?

Publié le 19/03/2015 à 17:48

Commission Godbout: le Québec y gagne-t-il?

Publié le 19/03/2015 à 17:48

La réforme passera-t-elle?

C'est assez embêtant à dire.

Si vous êtes deux, avez deux enfants de 3-4 ans, gagnez chacun 50 000$, ne fumez pas, ne buvez pas et vous déplacez dans une auto économique, vous êtes assez gagnant, avec probablement un 3 500$ de plus dans vos poches, même après l'augmentation de l'électricité. Si les deux conjoints gagnent chacun 75 000$, c'est autre chose cependant: vous êtes dans le rouge d'au moins 2000$.

Autre exemple. Si vous êtes deux conjoints dans la soixantaine, qui gagnez 30 000$ chacun et êtes toujours au travail, grâce à la prime pour les travailleurs d'expérience, c'est 4000$ de plus dans vos poches pour un temps.

Par contre, si vous et votre conjointe fumez, aimez la bière, avez une grosse maison et vous déplacez dans une grosse cylindrée, la réforme vous fait perdre de l'argent. Il vous en coûtera plus cher.

Les situations sont multiples, et, bien qu'il semble y avoir plus d'avantagés que de désavantagés, il n'y a pas eu de chiffres fournis à ce sujet. C'est en fait impossible.

Chez les entreprises, les grandes grogneront assurément. On leur enlève des crédits d'impôt remboursables qui totalisent plus de 300 M$. Même si elles ne faisaient pas de bénéfices, elles recevaient l'argent. C'était une forme de subvention. Elles ne sont cependant pas légion.

Au final?

Après quelques heures de lecture des tableaux et documents, la réforme nous semble personnellement financièrement avantageuse. Mais combien de personnes feront cet exercice? Et, devant la complexité du dossier, combien préféreront plutôt opter pour le statu quo?

Quelque chose nous dit cependant qu'au final elle passera. En entrevue aux Affaires, lors de la campagne à la chefferie, monsieur Couillard avait longuement parlé de sa volonté de mettre cette commission sur pied pour améliorer l'efficacité de la fiscalité québécoise.

Il a aussi grandement besoin des 20 000 emplois qu'elle lui fait miroiter.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Le rallye de fin d'année est déjà enclenché

Édition du 27 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Rien ne semble arrêter le mouvement haussier.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?