Mooney: Mea culpa

Publié le 15/03/2011 à 16:00

Mooney: Mea culpa

Publié le 15/03/2011 à 16:00

Blogue. Ouf. C’est gênant. Dans une chronique publiée le 9 octobre 2010, j’ai alerté mes lecteurs face «aux signes inquiétants» envoyés par Green Mountain Coffee Roasters.

Le titre était à 29,53$US et je prévoyais le pire.

Cinq mois plus tard, le titre est à 58$US et les résultats continuent d’être bons.

Je sais que je pourrais me réfugier devant le sempiternel et si pratique «à long terme, ça peut planter», mais soyons réaliste.

Je trouvais le titre cher et il est encore plus cher. Par contre, la croissance se poursuit et la société vient de signer une entente fort importante avec Starbucks qui lui ouvre des horizons vraiment intéressants.

Le désastre annoncé n’est pas survenu, bien au contraire. Va-t-il arriver dans le futur? Peut-être et j’aime mieux ne plus me prononcer. Reste que ceux qui ont conservé leurs actions ou qui ont acheté ont doublé leur argent.

Mea culpa.

Bernard Mooney

P.S. Est-ce que j’achète pour autant? Non. BM

 

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom Ă  l'Ă©tranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier Ă  nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

DĂ©trompez-vous, la hausse ne profite pas qu'aux GAFA

BLOGUE. Surprise. Le mouvement haussier commence Ă  gagner des secteurs plus cycliques.