Les résultats des banques confirment la reprise immobilière

Publié le 17/04/2012 à 08:30

Les résultats des banques confirment la reprise immobilière

Publié le 17/04/2012 à 08:30

BLOGUE. Même s’il est trop tôt pour vraiment conclure, la saison des résultats financiers est bien amorcée.

En particulier, les résultats des banques américaines montrent un portrait encourageant. Ce matin, U.S. Bancorp a annoncé des bénéfices supérieurs aux attentes avec des revenus en progression de 9,1%.

Hier, M&T Bank a également agréablement surpris. Vendredi, JP Morgan et Wells Fargo ont annoncé de bons résultats.

Les commentaires des dirigeants de ces banques et leur performance devraient également faire sourire les investisseurs, notamment en ce qui concerne la santé du secteur de l’immobilier résidentiel américain. Encore là, personne ne crie au Klondike, mais le contexte et les perspectives s’améliorent.

Par exemple, M&T Bank, active dans des états du nord-est comme le Delaware, Maryland et New York, a augmenté ses prêts hypothécaires résidentiels de 806M$US pendant le trimestre, une croissance de 43% sur une base annualisée.

Wells Fargo a fait pour 129 milliards de dollars (G$) US d’hypothèques pendant le trimestre, 8% de plus que lors du quatrième trimestre et une hausse de 54% par rapport au trimestre correspondant de 2011.

«Du côté de l’immobilier résidentiel, nous observons de l’amélioration, ce qui est le cas depuis un certain temps, mais nous le voyons davantage», a lancé le PDG John Stumpf lors de l’appel conférence qui a suivi la publication des résultats vendredi.

C’est un peu la même chose pour JP Morgan dont les demandes pour des hypothèques sont en hausse de 33% par rapport au trimestre correspondant de 2011. Sa division active dans ce secteur a réalisé des bénéfices de 461M$ US alors qu’elle avait subi une perte de 1,1G$US l’an dernier.

«L’immobilier résidentiel est très près du creux», a mentionné James Dimon, PDG de JP Morgan.

Tout cela confirme que l’activité reprend dans le secteur immobilier résidentiel, une très bonne nouvelle pour l’économie américaine (ce qui ne veut pas dire nécessairement que le prix des maisons va grimper).

En terminant, si vous voulez comprendre le moteur fondamental à l’œuvre derrière les résultats des banques, ce commentaire du PDG de Wells Fargo vous y aidera :

«Pouvez-vous imaginer cela? Nous avons plus de 900G$US en dépôts qui nous coûtent 20 points de base (à un taux d’intérêt de 0,02%). C’est précieux et si sous-estimé actuellement.»

Bernard Mooney

 

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Bourse: la Fed souffle le chaud et le froid

Mis à jour le 24/09/2022 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le nouveau parcours des taux de la Fed est revenu hanter les marchés en passant par Londres.