Que penser du Chrome OS de Google?

Publié le 21/11/2009 à 09:15

Que penser du Chrome OS de Google?

Publié le 21/11/2009 à 09:15

Par Alain McKenna

Blogue. Google a dévoilé les détails de son système d'exploitation entièrement dans le nuage (ou presque), Chrome OS. Au grand plaisir des observateurs de la chose techno, qui semblent partagés dans deux camps: soit Chrome OS sera un échec en devenir, soit au contraire, c'est déjà un succès.

Honnêtement, les arguments des deux camps sont solides. En dehors des prévisions d'analystes et de parts de marché, tout commence avec la réception que feront les consommateurs d'appareils informatiques animés par ce nouveau logiciel — si tant est qu'on puisse l'appeler de la sorte!

Chrome OS est un système hyper léger, qui exploite des services Web afin de ne laisser que la plus petite trace possible sur un ordinateur personnel. L'idée est bonne: ça ne coûte pas très cher, comme suite logicielle. Mais la fondation de Chrome OS est dérivée de Linux, un système qui n'attire guère le grand public. Même les netbooks ont dû migrer à Windows XP avant de devenir l'attrait qu'ils sont aujourd'hui auprès des consommateurs.

Certains ajoutent que son interface graphique va faire peur au grand public. Certes, son apparence est celle d'une série de fenêtres de navigateurs Web. C'est un peu mince, comme interface graphique. Mais honnêtement, il y a des jours où les postes informatiques de mes collègues au bureau ne servent qu'à ça: afficher des pages Web.

Les gens qui pensent que Google mise sur un cheval gagnant ajoutent que Chrome OS repose sur le logiciel libre et les normes ouvertes en général, ce qui devrait lui conférer un certain attrait au niveau des développeurs (par opposition à Silverlight, de Microsoft, par exemple).

Un autre argument: Chrome OS sera parfait pour des appareils électroniques qui ne seront pas des PC mais qui auront besoin d'un système peu coûteux pour accéder à du contenu en ligne. Un livre de cuisine «intelligent» à 100 $, par exemple.

Ou un livre numérique avec fureteur intégré et autres gadgets multimédias.

Je vous laisse sur  une vidéo de l'interface de Chrome OS. Vous me direz si vous voyez là un concurrent potentiel à Windows ou Mac OS, ou si vous voyez plutôt un livre de cuisine du futur...

À la une

L'ACÉUM est un moindre mal, dans les circonstances

ANALYSE - Canadiens et Mexicains ont intérêt à mettre derrière eux la réingénierie du libre-échange en Amérique du Nord.

Trois placements Ă  contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

Ă€ surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/12/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.