Mieux recruter grâce au numérique

Publié le 06/07/2013 à 00:00, mis à jour le 04/07/2013 à 09:50

Mieux recruter grâce au numérique

Publié le 06/07/2013 à 00:00, mis à jour le 04/07/2013 à 09:50

Tous les gestionnaires de ressources humaines l'ont constaté, les manières traditionnelles de recruter des employés n'ont plus le même impact. Le Web prend la relève de l'imprimé et des chasseurs de têtes, mais encore faut-il savoir comment s'en servir pour trouver ses perles rares. Par l'intermédiaire des sites spécialisés et des médias sociaux, on doit définir sa stratégie.

La firme de services-conseils en ressources humaines Proxima Centauri, établie à Québec, a développé une expertise dans ce secteur ; expertise qu'elle transfère à ses clients pour les rendre autonomes dans leur processus de recrutement.

«Le Québec a du retard dans ses façons de faire, et chercher grâce aux outils Web donne un bon rendement», dit Rémi Lachance, président de Proxima Centauri.

La firme est la preuve en soi que le recrutement 2.0 fonctionne bien : 50 % de son chiffre d'affaires vient de LinkedIn, le média social par lequel elle s'est fait connaître. Un moyen très simple : cliquer chaque jour sur de nouveaux profils afin de se faire voir ! La jeune entreprise fondée en 2008 compte aujourd'hui 10 employés, et la dernière fois qu'elle a recruté par le Web, elle a reçu 400 candidatures.

«Une entreprise cliente dépensait annuellement de 500 000 $ à 600 000 $ en impartition de ressources humaines. Aujourd'hui, ce n'est plus que 30 000 $, parce que le recrutement Web coûte beaucoup moins cher et est très efficace», dit M. Lachance, lauréat du prix Jeune personnalité d'affaires de la Jeune chambre de commerce de Québec, dans la catégorie Services professionnels.

Mettre en valeur la marque employeur

Libéo, de Québec, spécialiste des services Web et des applications libres, travaille sur sa stratégie de recrutement Web avec Proxima Centauri. Sur ses conseils, l'entreprise a aussi défini une politique de conciliation travail-famille.

«Toute la stratégie tourne autour de la marque employeur, et ça permet de mieux faire connaître Libéo auprès des ressources potentielles», indique Joé Bussière, directeur général de Libéo.

L'entreprise doit recruter de 10 à 20 employés par année pour soutenir sa croissance, dans un milieu où on s'arrache les ressources.

«Notre taux de succès est plus grand depuis qu'on travaille avec Proxima Centauri. Il arrivait auparavant qu'on ne pourvoie pas un poste faute de candidats assez solides. Maintenant, on reçoit plus de candidatures, mais surtout une meilleure qualité de profils.»

Même pour recruter un président d'entreprise, le Web a son efficacité. Il a fallu un mois à Proxima pour trouver la perle rare pour le compte d'une entreprise du secteur financier. La facture, de 4 000 $, était jusqu'à cinq fois moins élevée que si le client de Proxima avait retenu les services d'un chasseur de têtes.

À la une

Bourse: Toronto clôture en hausse de près de 200 points

Mis à jour à 19:05 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine en baisse, l'élan s'essouffle après une semaine faste.

À surveiller: Uni-Sélect, Neighbourly Pharmacy et AGF

09:48 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Uni-Sélect, Neighbourly Pharmacy et AGF? Voici quelques recommandations d’analystes.

Ukraine: la situation sur le terrain au 124e jour

Mis à jour à 17:11 | AFP

L’armée russe tentait lundi de pousser son avantage dans l'est de l'Ukraine.