L'expansion givrée de Gastronomia

Publié le 03/11/2012 à 00:00

L'expansion givrée de Gastronomia

Publié le 03/11/2012 à 00:00

Spécialisée depuis 1998 dans la distribution de produits surgelés haut de gamme auprès des grands hôtels, restaurants et traiteurs d'un bout à l'autre du pays, l'entreprise montréalaise Gastronomia veut maintenant conquérir un autre marché : votre cuisine.

Depuis deux ans, Gastronomia expérimente le concept du prêt-à-manger sous l'enseigne Cool & Simple. Elle ouvrira d'ici quelques jours un troisième comptoir de surgelés dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal. Et l'expansion n'est pas finie. Deux autres comptoirs verront le jour d'ici la fin de 2013 sur le territoire de l'île de Montréal. Au total, Gastronomia vise à développer un réseau de 10 boutiques Cool & Simple d'ici 2015. Quelques épiciers indépendants de Montréal et de Québec font aussi partie du réseau.

L'idée de créer l'enseigne de prêt-à-manger Cool & Simple a surgi en 2008. Craignant que la crise économique n'influe sur le marché de l'hôtellerie et de la restauration, Vincent Mahé et son associé Jean-Philippe Brouillet ont jugé qu'il serait sage de diversifier leurs activités. Le premier comptoir a été ouvert au printemps 2010, sous le même toit que son siège social, logé rue Richmond, dans le quartier Griffintown. «Malgré la localisation peu attrayante du quartier, les gens ont commencé à venir de partout pour acheter nos produits», raconte M. Mahé. Le deuxième comptoir a ouvert à la fin de l'année suivante, à l'Île-des-Soeurs.

Maison de négoce

L'entreprise, qui importe d'Europe plus de 50 % de sa marchandise, propose plus de 300 produits surgelés, allant de l'apéritif au dessert. Si les pâtes, pâtisseries, hors-d'oeuvre et foie gras sont fabriqués de l'autre côtéde l'Atlantique, toutes les viandes (y compris le boeuf Wagyu et le porc Berkshire) ainsi que les poissons et les fruits de mer proviennent d'ici. «Nous ne fabriquons ni ne manipulons aucun produit. Nous sommes des négociants. Tout est donc préparé et emballé sur mesure», indique Vincent Mahé, président de Gastronomia.

Outre l'expansion de la nouvelle enseigne, le dirigeant projette de déménager : «Au cours de la prochaine année, on souhaite déménager la boutique de la rue Richmond tout près du marché Atwater. On est convaincus que l'on pourra profiter davantage de l'affluence du marché qui nous apporte déjà beaucoup de clientèle les week-ends.»

Remarquez, le président de Gastronomia avoue n'avoir réalisé aucune étude de marché avant de développer l'enseigne Cool & Simple. «On y va selon notre intuition, dit-il. Nos boutiques Cool & Simple s'adressent aux «épicurieux», des gens qui aiment cuisiner de temps à autre sans pour autant vouloir consacrer de longues heures à leurs chaudrons.»

Pour l'instant, le chiffre d'affaires de Cool & Simple est plutôt marginal face aux quelque 10 millions de dollars que rapporte Gastronomia. En France, les produits surgelés gourmands occupent une forte part du marché alimentaire. M. Mahé croit que les Québécois, particulièrement la clientèle urbaine, sont mûrs pour ce type de produits. En attendant, l'entreprise espère justement marquer des points avec sa nouvelle collection de délices festifs conçus exprès pour la période des fêtes.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.