" Il faut adopter les innovations qui fonctionnent ailleurs "

Publié le 10/04/2010 à 00:00

" Il faut adopter les innovations qui fonctionnent ailleurs "

Publié le 10/04/2010 à 00:00

Par Martine Turenne

Le congrès annuel de l'Association médicale du Québec, qui aura lieu du 22 au 24 avril, a pour thème " Innover pour transformer ". Par quoi doit-on commencer pour rendre le système de soins de santé moins dysfonctionnel ?

Nous avons déjà des pratiques gagnantes au Québec, comme le Lean Healthcare, une méthode de gestion éprouvée à laquelle nous consacrerons une journée entière de notre congrès. Elle priorise la sécurité et l'efficacité et améliore la gestion de nos pratiques et de nos processus. Grâce à cette méthode, en salle d'opération ou en radiologie, par exemple, chacun connaît son rôle, chacun sait où se placer, chacun sait quoi faire. Il y a moins de perte de temps, et moins de risques pour les patients. Ce sont des façons de penser et de travailler différentes, et c'est le genre de pratique que nous souhaitons voir se multiplier de manière homogène dans le réseau.

Vous avez invité le directeur de la santé publique de Cuba, le Dr Jorge Hadad. Que peut nous enseigner l'expérience cubaine ?

Cuba dépense très peu pour la santé, tout en ayant des indicateurs de santé très intéressants. Les Cubains ont misé sur la formation de médecins généralistes et ils ont un réseau de première ligne bien développé, où l'accent est mis sur la santé maternelle, sur les enfants et sur la prévention.

Donc, pas besoin d'investir des sommes pharaoniques pour améliorer les choses ?

Toutes sortes d'innovations technologiques existent, qui sont peu coûteuses. J'ai la chance de travailler dans un hôpital [Sherbrooke] qui a été un des pionniers dans l'établissement de dossiers médicaux électroniques. Cela aide énormément tout le processus de soins. Nous avons aussi implanté un système intégré de radiologie qui nous permet d'analyser les radiographies de nos patients presque en temps réel. Tout est numérisé dans le dossier médical. Ce sont des expériences qui fonctionnent. Cela peut être aussi simple que l'utilisation de courriels pour faire le suivi avec les patients. Il faut adopter les innovations qui fonctionnent ailleurs. Surtout dans le contexte démographique actuel, où des patients survivent à une, deux, voire trois maladies graves et peuvent devenir un fardeau si le système ne réagit pas.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

À la une

Pourquoi le risque d'une guerre avec l'Iran est faible

ANALYSE - Les tensions sont vives, mais ni Washington ni Téhéran ont intérêt à déclencher une guerre. Voici pourquoi.

Bourse: les années nous enseignent ce que les jours ignorent

21/06/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Depuis combien de temps investissez-vous en Bourse?

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

21/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?