Vente miraculeuse de l'église Saint-Louis-de-France

Publié le 11/07/2009 à 00:00

Vente miraculeuse de l'église Saint-Louis-de-France

Publié le 11/07/2009 à 00:00

Par

Les églises catholiques sont vides; celles des chrétiens évangéliques débordent. Ainsi, la paroisse Saint-Louis-de-France, sur le Plateau-Mont-Royal, vient de vendre la sienne à l'Église évangélique Restauration, un culte protestant qui insiste sur le sacrifice de Jésus et sur l'importance du prosélytisme.

Montant de la transaction : 1,3 million de dollars. Une bouchée de pain bénit. L'édifice de la rue Roy Est est évalué à 3,25 millions par la Ville de Montréal. " Ce n'est pas un type d'immeuble pour lequel il y a beaucoup de demande ", dit Louis-Philippe Desrosiers, à l'Économat du diocèse de Montréal.

L'église Saint-Louis-de-France peut accueillir 800 fidèles. " On veut enlever les banquettes et mettre des chaises plus confortables ", dit Bernaby Quevedo, fils de l'" apôtre " Byron Quevedo, à la tête de l'Église Restauration. Un système de climatisation sera installé.

Rue Saint-André, dans Villeray, le temple actuel de l'Église Restauration ne compte que 250 places. M. Quevedo doit y donner deux messes le dimanche pour servir ses 400 fidèles et leurs enfants, en majorité d'origine latino-américaine. Dans sa nouvelle église, une seule messe suffira. Habituellement précédés de musique soft rock chrétienne, les offices seront sans doute plus animés que les messes catholiques, habituellement dites devant une cinquantaine de personnes, selon le vicaire.

L'Église Restauration n'a cependant pas réussi à convaincre la banque de financer la transaction. La paroisse catholique a donc accepté de prêter elle-même la moitié du prix d'achat. " On voit vraiment que Dieu a fait un miracle ", dit Bernaby Quevedo.

L'organisation chrétienne devra cependant rembourser vite : d'ici deux ans, au rythme de 28 500 $ par mois. À 5 % d'intérêts, les miracles ont des limites. H. Joncas

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.