Quatre repères pour mieux gérer vos placements

Publié le 11/06/2011 à 00:00

Quatre repères pour mieux gérer vos placements

Publié le 11/06/2011 à 00:00

Par

1 L'OPINION DES ANALYSTES

BANQUE LAURENTIENNE

Tor., LB

46,23 $

Cours cible 1 an

55,79 $

8 analystes suivent le titre

Acheter 1

Vendre 1

Conserver 6

Les analystes ont retranché de 1 à 8 $ à leur cours cible après l'annonce de résultats mitigés au deuxième trimestre.

INDIGO

Tor., IND.

12,16 $

Cours cible 1 an

16,67 $

3 analystes suivent le titre

Acheter 1

Conserver 2

Faire sa place dans le numérique coûte cher, comme le montre la perte de 11,7 M $ enregistrée au quatrième trimestre. La chaîne a aussi vu ses ventes diminuer de 8 %.

STELLA JONES

Tor., SJ

36,50 $

Cours cible 1 an

44,17 $

6 analystes suivent le titre

Acheter 5

Conserver 1

Le titre de Stella Jones est passé de 42 $ à environ 36 $ depuis la fin de mars. Selon les analystes, il pourrait atteindre 44 $ d'ici un an.

2 L'AVIS DE JEAN-PAUL GIACOMETTI

Économisez tout en ayant des attentes de rendement raisonnables "

Un portefeuille de retraite devrait générer un revenu modeste tout en évitant des risques inutiles. Essayer de faire du rattrapage à la suite de nombreuses années de contributions inadéquates pourrait vous faire subir un violent retour de manivelle. Une étude américaine (Israelsen) réalisée sur divers types de portefeuilles sur 15 périodes de 25 ans, de 1970 à 2008, dévoile des résultats intéressants, compte tenu des fluctuations économiques enregistrées ces quatre dernières décennies. Tous les portefeuilles survivent si les retraits sont d'au plus 5 % par an. Au-dessus de 10 %, danger ! Aucun type de portefeuille n'a survécu à toutes les périodes de 25 ans, et ceux qui étaient composés à 100 % d'obligations ont tous échoué. Pour des retraits annuels de 5 à 10 %, cela dépend des premières années de performances. Économisez tout en ayant des attentes de rendements raisonnables, et maintenez vos retraits à 4 % de vos épargnes pendant les premières années de retraite. Par la suite, vous pourrez faire des ajustements si le vent a été favorable. Vaux mieux prévenir que guérir.

Jean-Paul Giacometti est gestionnaire de portefeuille à la Corporation gestion de placements Claret.

3 LE GRAPHIQUE

IBM et Microsoft au coude à coude. IBM est en voie de dépasser Microsoft au chapitre de la capitalisation boursière. Si tel est le cas, IBM deviendrait la seconde plus importante capitalisation boursière dans le secteur des technologies après Apple. C'est surtout la dégringolade de Microsoft qui conduit IBM à se rapprocher du sommet. Il y a onze ans, la capitalisation boursière de Microsoft était trois fois plus élevée que celle d'IBM.

Source : Bloomberg

4 LE TAUREAU ET L'OURS

LE TAUREAU

La hausse en mai de l'indice américain ISM des services et de ses composantes de l'emploi et des nouvelles commandes diminue le risque que le ralentissement s'accentue de façon importante.

L'OURS

Il y a un danger que les mauvais résultats économiques n'aggravent davantage le ralentissement, en minant la confiance des entreprises et celle des consommateurs.

Sources : Scotia Capitaux, JP Morgan.

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

En mars le taux de chômage enregistre sa plus forte hausse

Mis à jour à 09:35 | La Presse Canadienne

L’économie canadienne a perdu 1 011 000 emplois en mars.

À surveiller: Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Dollarama et Lightspeed?

COVID-19: préparer le rebond

BLOGUE INVITÉ. Le revers, aussi brutal soit-il, peut vous permettre de rebondir et de revenir plus fort.