PLB, ou les étapes d'une transition réussie

Publié le 16/10/2010 à 00:00

PLB, ou les étapes d'une transition réussie

Publié le 16/10/2010 à 00:00

Isabelle Poisson a commencé à planifier sa stratégie de transition aux nouvelles normes comptables pour les sociétés à capital fermé dès décembre 2009. " Je voulais être certaine que tout soit prêt ", dit la vice-présidente, finances et administration, chez PLB International, un fabricant de nourriture sèche pour chiens et chats qui compte 120 employés.

Mme Poisson estime y avoir consacré une centaine d'heures. Elle a bâti son propre formulaire d'analyse et rassemblé la documentation nécessaire. " Ça m'a permis de cibler les sections à analyser, de préciser les changements à apporter, d'évaluer les répercussions sur les états financiers en termes de dollars et de mesurer l'incidence sur les ratios pour voir s'il fallait renégocier les ententes avec les créanciers. "

L'analyse a été réalisée en avril et en mai 2010. " J'ai préparé mon dossier, présenté ma méthodologie, fait mes analyses et mes conclusions. J'ai envoyé le tout à notre vérificateur en prenant soin de lui mentionner les points à clarifier. Il est essentiel de faire valider ses recherches et ses conclusions. "

En août, Mme Poisson, accompagnée de son vérificateur, était prête à rencontrer la direction. Il fallait prendre certaines décisions.

Des conséquences

Le plus gros du travail a été accompli. " Il nous reste à recevoir l'évaluation du bâtiment et du terrain en date du 1er octobre 2010, à apporter des ajustements au bilan d'ouverture et à donner la formation aux employés de mon service, soit un chef comptable, un analyste financier et un analyste en prix de revient. Je souhaite aussi rédiger des directives formelles afin que tout le monde soit au diapason. "

PLB a choisi de réévaluer certaines de ses immobilisations, soit le bâtiment et le terrain. " Il y a un risque que nos équipements aient perdu de la valeur, ce qui n'est pas le cas pour le terrain et le bâtiment. La réévaluation améliore notre bilan et nos ratios. L'occasion est belle. Autre avantage, cela peut augmenter notre capacité d'emprunt. "

En contrepartie, il y a un impact sur les bénéfices non répartis. " Ça va nous coûter plus cher d'amortissement au cours des prochains exercices. Mais ce n'est pas assez pour qu'on ne réévalue pas. On a pesé le pour et le contre. "

Comme PLB offre à certains de ses employés un régime de retraite à prestations déterminées, les nouvelles normes comptables amènent une nouvelle façon de faire. " Il y a un meilleur suivi sur la valeur du régime de retraite, ce qui permet de donner une meilleure information aux utilisateurs des états financiers. Avant, on ne comptabilisait pas les pertes ni les gains. " Il y a une décision à prendre concernant la méthode de calcul à adopter : la méthode traditionnelle, qui divulgue beaucoup plus d'informations dans les états financiers ou la méthode simplifiée, qui permet de présenter moins de calculs. " Le choix est important, car on ne peut plus changer après. On a fait des simulations de calcul avec les deux méthodes. Compte tenu des résultats de notre régime, c'est la méthode traditionnelle qui est la plus avantageuse pour nous. "

Mme Poisson souligne l'importance de se préparer d'avance. " La réévaluation des immobilisations exige un rapport d'évaluation effectué par des experts. Pour les régimes de retraite à prestations déterminées, une étude actuarielle est nécessaire pour connaître la valeur du régime à prestations déterminées. Il faut prévoir du temps pour l'effectuer ", dit-elle. L'étude actuarielle a été faite il y a plusieurs mois. Cet exercice doit être refait tous les trois ans. Une évaluation comptable est nécessaire entre temps.

Il y a aussi des conséquences sur le niveau des instruments financiers pour PLB. " On a des contrats de change et des contrats sur denrées. Il faudra montrer ce que ça vaut à la date de clôture de l'exercice. On devra comptabiliser le gain ou la perte, ce qui est différent d'avant. "

dossiers@transcontinental.ca

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, avec l’espoir d’une Fed moins radicale

Mis à jour le 15/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.À Toronto, la Bourse reste stable, malgré une baisse du secteur de l'énergie et des métaux de base.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

15/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

Turquoise Hill chute à Toronto après son rejet de l'offre de Rio Tinto

Les actions de Turquoise Hill ont baissé de 3,49$ pour atteindre 30,05$ à la clôture à la Bourse de Toronto.