Montréal : deux gratte-ciel pour Canderel

Publié le 08/10/2011 à 00:00, mis à jour le 06/10/2011 à 10:01

Montréal : deux gratte-ciel pour Canderel

Publié le 08/10/2011 à 00:00, mis à jour le 06/10/2011 à 10:01

Canderel voit grand au centre-ville de Montréal. Le promoteur montréalais a signé cet été une entente de développement avec le Fonds immobilier FTQ pour la construction de la tour planifiée sur le site de l'ancien Spectrum, rue Sainte-Catherine Ouest, à l'angle de la rue Bleury. Et il compte toujours construire un gratte-ciel dont la superficie pourrait frôler le million de pieds carrés, devant le square Phillips.

"Nous sommes toujours en prédéveloppement avec le Fonds, rue Sainte-Catherine, dit Peter Picciola, vice-président, location, chez Canderel. Il y a beaucoup d'esquisses, mais nous n'avons pas finalisé la conception du projet." Il estime que l'entreprise serait en mesure de livrer le projet "dans les 24 mois".

Le Fonds immobilier FTQ a acquis le terrain où se trouvait la mythique salle de spectacle Spectrum, détruite par le promoteur Sidev, révélait LesAffaires.com en juillet. L'institution financière se montrait alors avare de détails. Le Fonds a accepté de nous en dire un peu plus. "Ce sera un projet mixte de bureaux et de commerces de détail, dit Patrick McQuilken, son porte-parole. L'immeuble comptera une trentaine d'étages et environ 700 000 pieds carrés."

Canderel sera chargé de la construction, mais les deux partenaires n'ont pas voulu donner plus de détails sur leur association ni sur le partage des responsabilités.

Plus de 40 étages au square Phillips ?

À un jet de pierre du magasin La Baie, le 1215, square Phillips pourrait frôler le million de pieds carrés de superficie locative, assure Peter Picciola. Cela en ferait l'un des plus grands immeubles de bureaux de la ville. Les rendus visuels qui circulent mentionnent une hauteur de 33 étages, mais l'immeuble pourrait être beaucoup plus élevé. "On a le zonage pour construire aussi haut que la Place Ville-Marie, au niveau du mont Royal", dit Peter Picciola. Inaugurée en 1962, cette icône architecturale de Montréal compte 42 étages.

Le vice-président de Canderel mentionne que si son équipe opte pour un gratte-ciel de bureaux, l'immeuble sera construit en fonction de la norme environnementale LEED. Mais le promoteur ouvre la porte à une foule d'autres possibilités. "Ce pourrait être des condos, dit Peter Picciola. Il pourrait y avoir du commerce de détail au rez-de-chaussée. On pourrait mettre un hôtel. Le zonage permet un paquet de choses différentes."

S'il décide de faire des bureaux, Canderel devra trouver son locataire principal. Le vice-président de Canderel se montre relativement optimiste à cet égard. "Je n'ai jamais vu autant de sociétés qui cherchent à se relocaliser", dit-il.

Commerce de détail

En outre, le promoteur continue de croire fermement au potentiel commercial de la rue Sainte-Catherine Ouest. Au numéro 539, il vient de mettre la main sur un ancien cinéma converti en magasin tout près de son futur gratte-ciel du square Phillips. Satisfait du succès du 1191, rue Sainte-Catherine Ouest, loué par le marchand de chaussures Browns, Canderel compte rénover sa nouvelle propriété de 5 000 pieds carrés et y faire entrer de nouveaux locataires.

Au centre-ville, certains courtiers jugent toutefois que le promoteur a payé plutôt cher cet ancien cinéma, construit en 1909. À 5,61 millions de dollars, le taux au pied carré dépasse les 1 000 $. "On n'est pas gênés du prix qu'on a payé", répond M. Picciola. Même si Canderel veut conserver l'immeuble à long terme, l'objectif est d'en augmenter la valeur à au moins 3 000 $ le pied carré.

À la une

Malade, vaut-il mieux rester chez soi ou aller au bureau?

MAUDITE JOB! «L'autre jour, j'étais malade comme un chien. Je suis quand même allé au bureau. Ai-je eu raison ou tort?»

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 23 mai

Mis à jour il y a 48 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Nvidia lance la tech, peu d'élan ailleurs.

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.