Lancement d'une opération séduction

Publié le 24/04/2010 à 00:00

Lancement d'une opération séduction

Publié le 24/04/2010 à 00:00

Selon Dominique Dionne, l'industrie minière n'est plus ce qu'elle était. Une nouvelle génération de leaders " qui voient les choses différemment " et qui sont " ouverts au dialogue avec les parties prenantes " sont maintenant aux commandes. Et ils ne reproduiront pas " les erreurs du passé ".

Vice-présidente, affaires publiques chez Xstrata, et présidente du comité des relations publiques de l'Association minière du Québec (AMQ), Mme Dionne dirigera une vaste campagne de relations publiques mise sur pied par l'AMQ et par son partenaire, l'Association pour l'exploration minière du Québec.

La campagne, qui sera annoncée au début de la Semaine minière, durera au moins cinq ans et mobilisera les partenaires de l'industrie : syndicats, fournisseurs, investisseurs et clients.

Elle aura pour but de changer la perception des Québécois sur cette industrie. On la présentera comme une industrie de haute technologie, où d'importantes percées ont été réalisées qui améliorent grandement le bilan environnemental des entreprises du secteur. " Depuis trois ans, Xstrata est classée en première position de son secteur dans le Dow Jones Sustainability Inde, mais personne n'en parle, dit Mme Dionne en entrevue. Ce sont seulement les mauvais élèves qui attirent l'attention. "

Les sites abandonnés ont suscité le mécontentement du public, et avec raison, poursuit-elle. " Mais c'est fi ni ! Cela ne se fait plus de cette façon. "

L'une des premières offensives de la campagne sera la publication d'une étude sur les retombées économiques générées l'industrie et sur le nombre d'emplois, stables et bien rémunérés, qu'elle crée, indique Mme Dionne.

De bons partenaires

La campagne dira aussi que les minières sont de bons partenaires lorsqu'elles partagent leurs bénéfices avec les collectivités autochtones et participent à des projets de recherche sur les changements climatiques. Et elle rappellera l'importance des mines pour la population. Sans elles, il n'y aurait pas de téléphones cellulaires, pas d'automobiles, pas de vélos, pas d'ordinateurs, pas d'équipement médical, pas de ponts, pas d'édifices... " Bref, sans les mines, il n'y aurait rien sur l'île de Montréal ! " dit Mme Dionne. ?

suzanne.dansereau@@transcontinental.ca

À la une

Bourse: Wall Street finit en hausse malgré la torpeur ambiante

Mis à jour le 18/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le secteur énergétique mène la Bourse de Toronto vers le haut.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

18/08/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

18/08/2022 | Les Affaires

Pour y figurer en bonne place et ainsi profiter d’une belle visibilité, remplissez notre formulaire.