OEuvres d'art gratuites cherchent entreprises au budget restreint

Publié le 17/04/2010 à 00:00

OEuvres d'art gratuites cherchent entreprises au budget restreint

Publié le 17/04/2010 à 00:00

Par Alain McKenna

Vous désirez habiller les murs de la salle de repos de vos employés, mais disposez d'un budget déco limité ?

La jeune société montréalaise ArtAnywhere offre une solution originale à ce problème. Elle propose de créer des galeries d'art éphémères sur mesure pour les entreprises qui en font la demande. Le tout, sans frais.

" Nous organisons des expositions d'une durée de deux mois, explique Julian Haber, cofondateur d'ArtAnywhere. L'exposition peut présenter des oeuvres de toutes les catégories : peinture, photographie, sculpture et art numérique. Les pièces [exposées dans les galeries éphémères] sont vendues sur notre site Web, ce qui procure de la visibilité pour les artistes auprès de gens et des entreprises qui ont les moyens de les acheter. "

ArtAnywhere prélève une commission de 25 % du prix de vente des oeuvres, ce qui est moitié moins que ce qu'exigent les galeries d'art traditionnelles, souligne M. Haber. L'entreprise a été fondée l'été dernier par ce dernier et Raymond Luk, qui finance le projet.

ArtAnywhere est associée à 140 artistes de différentes régions du Canada et compte plus d'un millier d'oeuvres d'art prêtes à être exposées.

Les deux entrepreneurs rêvent d'étendre ce service aux États-Unis et au reste du monde, mais ils doivent avant tout réussir à percer le marché canadien.

" Nous venons de vendre une oeuvre d'un artiste qui n'avait pas exposé depuis une dizaine d'années ", dit M. Haber, qui est lui-même photographe.

" Plutôt que de payer pour entreposer ses créations, il vient d'en vendre une. Si nous pouvons créer des liens plus solides entre les artistes et les entreprises d'une même collectivité, nous ferons de l'argent, et les artistes aussi. "

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.