La première hydrolienne québécoise fait mieux que prévu

Publié le 26/02/2011 à 00:00

La première hydrolienne québécoise fait mieux que prévu

Publié le 26/02/2011 à 00:00

Installée dans le lit du Saint-Laurent depuis l'été dernier, la première hydrolienne canadienne propulsée par le courant fluvial dépasse les attentes de ses concepteurs. " Elle donne de 18 à 20 % plus de puissance que ce que nous avions prévu ", dit Imad Hamad, vice-président et directeur de RER.

L'entreprise RER (Recherches en énergies renouvelables), une société montréalaise issue du groupe RSW, ingénieurs conseils, avant que ce bureau ne s'intègre à l'américaine AECOM l'automne dernier, a mis au point l'appareil d'une puissance installée de 250 kWh et a implanté le premier prototype près du pont de la Concorde. Un second prototype doit être déposé l'été prochain.

On dit déposer parce que les hydroliennes sont tout simplement déposées au fond du fleuve, sans nuire à l'état des lieux. L'appareil ne présente aucun risque pour les poissons, assure-t-on.

Il s'agit d'une nouvelle filière prometteuse dans la production d'énergie électrique au Québec. La première mission des hydroliennes sera de libérer les collectivités nordiques de leur dépendance envers les carburants fossiles dans la production d'énergie.

" La vision de notre entreprise est de devenir le chef de file mondial dans le développement et le déploiement des hydroliennes en milieu fluvial. Nous en sommes tout près ", croit M. Hamad.

L'entreprise vient en effet d'enregistrer un premier succès commercial pour cette innovation, mais refuse d'en dire plus, car une annonce sera faite bientôt. Ce projet réalisé aux États-Unis propulsera la PME dans le peloton de tête mondial en matière d'énergie marine.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en forte hausse, rebond technique dans un marché toujours nerveux

Mis à jour le 02/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre sa meilleure séance en 10 mois.

Un nouveau règlement menace de sortir de Wall Street les sociétés chinoises cotées

02/12/2021 | AFP

La SEC avait averti les sociétés chinoises cotées à Wall Street qu’elles devaient respecter leurs obligations.

Titres en action: Toyota, Severstal, Banque TD, Banque CIBC

Mis à jour le 02/12/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.