Des communications militaires protégées grâce à un partenariat entreprise-université

Publié le 11/04/2009 à 00:00

Des communications militaires protégées grâce à un partenariat entreprise-université

Publié le 11/04/2009 à 00:00

Pour les entreprises, la recherche, c'est le nerf de la guerre. Mais pour plusieurs PME, le manque de ressources les empêche souvent d'en faire. Dans ce dossier, nous vous présentons trois PME qui ont choisi de s'allier à des chercheurs universitaires pour mettre en marché des produits innovants, qui font leur renommée.

Ultra Electronics TCS a récemment livré un 2000e système de communication tactique aux Forces Armées américaines. Utilisés par les troupes en Afghanistan et en Iraq, cette technologie permet d'envoyer et de recevoir des données sensibles, notamment sous forme de vidéo et de voix, entre les postes de commandement et les unités sur le terrain.

Pour s'assurer d'une avancée technologique, Ultra s'est tournée vers l'École de technologie supérieure (ETS) associée au réseau de l'Université du Québec. Le partenariat, qui a pris naissance il y a 12 ans, lui a permis de bénéficier de l'expertise en communications sans fil des chercheurs de l'ETS, notamment pour ce qui est des modems. C'est ainsi qu'est née la première radio définie de façon logicielle.

" Nous misons sur la R-D et sur l'innovation pour faire face à la consolidation de l'industrie de la défense et à la concurrence. C'est la clé de notre succès ", souligne Iwan Jemczyk, président de la PME de plus de 200 employés.

Le système d'Ultra génère déjà des ventes de plus de 100 millions de dollars. L'entreprise, qui est située à Montréal, a vendu ses radios tactiques à plus de 30 organismes gouvernementaux et intégrateurs de systèmes, ce qui représente 44 % de la demande mondiale. Ultra exporte 99 % de ses produits, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Un partenariat reconnu

Le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie (CRSNG) a d'ailleurs honoré l'ETS pour sa collaboration avec Ultra en lui décernant un prix Synergie en novembre 2008. Les prix Synergie pour l'innovation visent à reconnaître les partenariats en R-D entre les universités et l'industrie. Le fructueux duo a reçu une subvention de recherche de 200 000 $. François Gagnon, professeur au Département de génie électrique de l'ETS et titulaire de la Chaire Ultra Electronics TCS en télécommunications sans fil, est le chercheur honoré dans le cadre de ce prestigieux prix.

" Nous continuons à investir massivement en R-D. Notre prochain défi est d'offrir de nouvelles solutions innovatrices à nos clients qui sont à la fois très sécuritaires, performantes et à haute capacité pour des réseaux de communication de plus en plus complexes ", souligne M. Jemczyk, ingénieur de formation.

dossiers@transcontinental.ca

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

13/08/2022 | François Normand

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.