Assez fou pour fabriquer en Amérique

Publié le 19/01/2013 à 00:00

Assez fou pour fabriquer en Amérique

Publié le 19/01/2013 à 00:00

Installé au centre-ville de Montréal depuis novembre, le détaillant de meubles sur mesure Ethan Allen nous arrive des États-Unis... et la majorité de sa marchandise aussi. L'entreprise a même ramené en Amérique une partie de sa production sous-traitée en Chine.

«Le plus difficile, c'est de continuer à fabriquer nos meubles en Amérique. Faut être fou pour le faire. Mais je le suis», lance le président d'Ethan Allen, Farooq Kathwari, que nous avons rencontré lors de l'ouverture du premier magasin québécois (le 9e au Canada), aux Cours Mont-Royal. L'entreprise intégrée verticalement possède huit usines, dont six aux États-Unis (Vermont, Caroline du Nord et New Jersey). Les deux autres se trouvent au Mexique et au Honduras, dernier pays choisi par Ethan Allen.

Le détaillant a délaissé la production de chaises en Asie au profit de l'Amérique latine afin de raccourcir le délai d'expédition chez ses clients. De 4 à 6 mois, il a ainsi atteint de 4 à 6 semaines. La qualité de la production chinoise, pas toujours à la hauteur, a aussi pesé dans la balance, précise celui qui dirige la destinée des 300 magasins de la chaîne depuis 1985.

Question coût, les deux pays s'équivalent pratiquement. «Pour la production de masse, la Chine est un peu plus avantageuse, mais pour le sur-mesure, comme on fait, le Honduras est mieux», dit Farooq Kathwari. Le Honduras a été choisi parce qu'on y trouve la matière première, soit le bois, et des ports efficaces. Autre atout majeur : une usine de meubles abandonnée y a été dénichée, ce qui a grandement facilité les choses. Les installations honduriennes ont expédié leurs premiers meubles en juin dernier.

Le monde à l'envers

Même si Ethan Allen a déjà possédé jusqu'à 31 usines aux États-Unis, il y a 20 ans, ses produits sont encore majoritairement fabriqués localement. De fait, 70 % de sa marchandise vendue en Amérique est fabriquée au pays de Barack Obama.

Dans ses 77 magasins franchisés chinois, la proportion est de 60 %. «Si on m'avait dit il y a cinq ans que je vendrais en Chine des dizaines de milliers de lampes fabriquées au New Jersey, je ne l'aurais jamais cru !» rigole Farooq Kathwari.

À un animateur de télévision qui lui demandait comment il fait pour concurrencer Ikea, dont les sofas trois places se vendent 400 $, le président originaire du Cachemire a candidement répondu : «nous avons eu la chance de penser à long terme».

Ethan Allen, dont le siège social se trouve à Danbury, au Connecticut, a réalisé un profit de 49 millions de dollars américains au cours de la dernière année, sur des ventes de 729 M $. Ses actions se négocient à la Bourse de New York (NY, ETH).

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.