Un nouvel incubateur dans Petite-Bourgogne

Publié le 29/06/2016 à 15:52

Un nouvel incubateur dans Petite-Bourgogne

Publié le 29/06/2016 à 15:52

Par Julie Cailliau

Le Lab Innovation a été inauguré le 28 juin. (Photo: courtoisie)

Damien Silès nous avait donné rendez-vous dans un sous-sol d’église, mardi matin. Objectif: faire le bien. N’est-ce pas ce qu’on fait dans les sous-sols d’église? Sauf qu’ici, il s’agit du bien des entrepreneurs en démarrage.

Le directeur général du Quartier de l’innovation annonçait en effet la création d’un nouvel incubateur, le Lab innovation. Celui-ci sera piloté par son organisation, financé par le Fonds de solidarité FTQ et installé au Salon 1861, une ancienne église de Petite-Bourgogne réaménagée en espace de cotravail.

Une vingtaine de start-ups trouveront là hébergement et accompagnement, gratuitement pendant une période pouvant atteindre 6 mois.

Investissement modeste

«Les entrepreneurs sélectionnés auront accès à nos spécialistes au moins une fois par semaine, ainsi qu’à ceux des partenaires du Salon 1861. C’est du coworking avec un accès privilégié aux réseaux d’affaires», explique Charles Sylvestre, directeur principal des investissements, Technologies de l’information, des télécommunications et de l’environnement, au Fonds de solidarité FTQ.

En plus de cet accompagnement, le Fonds investira 50 000$ par an pendant trois ans dans ce projet, indique M. Sylvestre, un «investissement modeste» (ses participations dans le financement de l’écosystème start-up se calculent habituellement en millions de dollars). 

Sélection sur référence

Les entreprises seront choisies parmi celles qui ont déjà frappé à la porte d’autres incubateurs, sans parvenir à y entrer. L’idée est de profiter du travail de préparation et de présélection déjà réalisé. Autrement dit, à tirer parti du réseau des incubateurs, accélérateurs et fonds d’investissement existants, explique M. Sylvestre.

Ce principe de sélection sur référence est déjà appliqué entre les Fonds régionaux de solidarité et Anges Québec, selon le rapport annuel 2105 du Fonds.

Aucun secteur ne sera privilégié plutôt qu’un autre. Les premiers incubés feront leur entrée d’ici quelques semaines. Les promoteurs du Lab espèrent l’avoir rempli en septembre.

À la une

L'ACÉUM est un moindre mal, dans les circonstances

14/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Canadiens et Mexicains ont intérêt à mettre derrière eux la réingénierie du libre-échange en Amérique du Nord.

Trois placements à contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/12/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.