Slack dévoile les détails de sa «cotation directe» à Wall Street

Publié le 26/04/2019 à 15:38

Slack dévoile les détails de sa «cotation directe» à Wall Street

Publié le 26/04/2019 à 15:38

Par AFP
Le logo de l'application Slack sur l'écran d'un téléphone intelligent.

(Photo: Getty images)

Le service de messagerie en temps réel à destination des entreprises Slack a donné vendredi des détails sur son arrivée prochaine à Wall Street, dans une procédure particulière de «cotation directe» expérimentée l'an dernier par un autre géant technologique, Spotify.

À cette occasion, le groupe basé à San Francisco a publié dans des documents boursiers une perte de 140,7 millions de dollars pour l'année achevée le 31 janvier. Son chiffre d'affaires a toutefois presque doublé en un an, à 400,6 millions de dollars contre 220 millions une année auparavant. 

Slack revendique plus de 10 millions d'utilisateurs quotidiens au 31 janvier, dont 88 000 utilisateurs payants au sein de plus de 600 000 organisations à travers 150 pays. 

Les organisations qui utilisent son service peuvent être des entreprise privées dans les secteurs de la technologie, de l'éducation ou la santé par exemple, tout comme des organisations publiques. La moitié des utilisateurs quotidiens de la plateforme viennent d'un autre pays que les États-Unis, a par ailleurs précisé le groupe.

En février, la presse américaine affirmait que Slack pourrait être valorisée à 7,1 milliards de dollars lors de ses débuts à Wall Street.

Le groupe, qui a fourni peu de détails chiffrés sur sa procédure d'entrée en Bourse, compte faire ses débuts via une procédure particulière, assez rare mais plus simple que la procédure habituelle, la «cotation directe». 

Outre le fait de court-circuiter les banques d'investissement, ce processus permet d'éviter de diluer la part de ceux qui sont déjà actionnaires. 

Le suédois Spotify avait eu recours à cette procédure il y a un an. Elle est moins coûteuse pour l'entreprise, mais également imprévisible, le prix des titres n'étant pas fixé d'avance. 

L'opération de Spotify n'a toutefois pas abouti à un pic de volatilité majeure à ses débuts. Le titre du géant du streaming évoluait vendredi 4% au-dessus de son prix d'introduction en avril 2018.

Spotify avait réalisé ses débuts boursiers sur le New York Stock Exchange, tout comme ce que prévoit de faire Slack, sous le symbole «SK».

Les licornes - des entreprises privées valorisées au-delà d'un milliard de dollars - sont particulièrement nombreuses à vouloir faire leur entrée à Wall Street cette année. Slack emboîte notamment le pas à Lyft, Pinterest, et bientôt Uber, ce dernier ayant également fourni vendredi des détails sur son entrée à Wall Street attendue en mai.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Quand la Chine avalera Hong Kong (2)

15/06/2019 | François Normand

ANALYSE - La liberté s'érode tranquillement, et cela représente un risque pour les entreprises et les investisseurs.

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

14/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quelles sont les entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la semaine?