Les résultats de BlackBerry déçoivent, le titre chute

Publié le 26/06/2019 à 13:17, mis à jour le 26/06/2019 à 13:36

Les résultats de BlackBerry déçoivent, le titre chute

Publié le 26/06/2019 à 13:17, mis à jour le 26/06/2019 à 13:36

Par Denis Lalonde
Un téléphone intelligent BlackBerry

Un appareil BlackBerry. (Photo: Getty images)

BlackBerry (Tor., BB) a dévoilé des résultats financiers mitigés au premier trimestre, ce qui faisait reculer le titre de la société de plus de 9% à 9,86$ à la Bourse de Toronto en début d'après-midi.

La société de Waterloo, en Ontario, a fait état de revenus de 247 millions de dollars américains (M$US) pour le premier trimestre terminé le 31 mai. Il s’agit du premier trimestre complet depuis la conclusion, en février, de l’achat de l’entreprise de cybersécurité Cylance pour un montant de 1,4 milliard de dollars US.

Durant le trimestre, BlackBerry a dévoilé une perte par action de 9 cents. Toutefois, en excluant les éléments non récurrents, la société aurait enregistré un bénéfice par action de 1 cent, alors que les analystes anticipaient un résultat au point d’équilibre, selon l’agence de presse financière Bloomberg.

Les analystes anticipaient aussi des revenus de 265M$US durant la période.

 

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Bombardier, MTY et Hexo éjectées du S&P/TSX. Est-ce si grave?

19/06/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Comment les investisseurs devraient-ils réagir s'ils détiennent ces titres en portefeuille? Luc Girard commente.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

À la une

Boralex améliore sa performance malgré la COVID-19

Le producteur québécois d'énergie renouvelable a de nouveaux projets et a signé un deuxième contrat privé, en France.

À surveiller: Saputo, Metro et Stella-Jones

Que faire avec les titres de Saputo, Metro et Stella-Jones? Voici quelques recommandations d'analystes.

«Pourquoi nous n'investissons pas dans l'or»

BALADO. L'or a beau atteindre un sommet historique, voici pourquoi Giverny Capital évite d'y investir.