L'innovation, un incontournable

Publié le 14/11/2016 à 09:01

Il est devenu évident qu’avec la mondialisation et l'ouverture des marchés, les entreprises québécoises doivent compter sur l'innovation pour protéger leur marché intérieur et en conquérir de nouveaux. Déjà en 2012, selon une enquête menée par le CEFRIO auprès d'entreprises québécoises et canadiennes, les TIC (Technologies de l’information et des communications) étaient identifiées comme un moteur d'innovation : « Le renouvellement des pratiques d'affaires et la hausse de la compétitivité requièrent des stratégies innovantes, où l'utilisation des TIC est dorénavant indispensable »1.


Les entreprises d'aujourd'hui naviguent dans un environnement d'affaires où les technologies sont omniprésentes. Les percées en robotique, technologie des capteurs, impression 3D, intelligence artificielle et autres technologies donnent un coup d'accélérateur à l'innovation. Selon une étude récente de Bank of America Merrill Lynch, les ventes de robots ont crû de 29% par année tandis que les coûts ont diminué de 27%. Les investissements en intelligence artificielle ont quant à eux atteint près de 15 milliards en 2014 et croissent à un rythme annuel fulgurant de 50%.


« Les gestionnaires des entreprises doivent maîtriser les enjeux reliés à la transformation numérique qui s'opère en ce moment. Ils doivent absolument prendre le virage et se transformer en conséquence. Cela veut dire adapter leur offre de produits et services, ajuster leurs processus d'affaires et méthode de commercialisation et bien saisir les impacts sur leur structure organisationnelle. » - Yves Paquette, président et co-fondateur de NOVIPRO


Cela dit, les entreprises n'ont pas nécessairement la capacité et les ressources pour suivre, évaluer et comprendre où le marché des technologies se dirige. Déterminer comment elles peuvent développer des occasions d'affaires et contribuer à l'atteinte de leurs objectifs stratégiques et tactiques constitue également un enjeu important.


Le gouvernement du Québec a annoncé à l'automne l'allocation de plus de 500 millions de dollars pour appuyer les PME dans leurs démarches d'exportation et souhaite également appuyer les entreprises dans leur virage vers le commerce électronique comme stratégie de pénétration de marchés extérieurs2. Ce plan vise plus particulièrement à développer le « manufacturier innovant », c'est-à-dire les entreprises qui accordent une place de choix à la robotisation, l'automatisation et l'essor des technologies3.


Comment amorcer le virage ?
Pour innover, on doit d'abord bien cerner ses besoins d'affaires et les enjeux auxquels l'entreprise fait face. Doit-on conquérir un nouveau marché pour alimenter la croissance? Réduire ses coûts de production trop élevés? Mieux gérer la mouvance des inventaires? Fidéliser davantage sa clientèle face à l'arrivée d'un nouveau joueur? Développer un nouveau produit ou service distinctif?


Aujourd'hui, les responsables des TI sont de plus en plus sollicités par les lignes d’affaires qui doivent répondre à ces enjeux. Pour les supporter, ils ont accès à beaucoup de nouveaux concepts comme le Cloud ou le Big Data (pour ne nommer que ceux-là). Toutefois, la difficulté réside souvent dans la rédaction d’un « business case » solide afin de convaincre la haute direction d’investir dans une solution ou une autre.


Les équipes TI doivent donc être de plus en plus agiles et se rapprocher des lignes d’affaires pour saisir la meilleure façon d’adresser les véritables enjeux. Pour ce faire, elles ont besoin d’être entourées de spécialistes d'affaires et d’architectes de solutions possédant une solide expertise en TI afin de trouver les meilleurs outils pour supporter le virage vers l’innovation. 


1 Indice de l'innovation par les TIC. Résultats d'une enquête menée auprès d'entreprise et d'organisations québécoises et canadiennes. Une initiative du CEFRIO, novembre 2012.
2 Les Affaires, 24 octobre 2016, Québec promet 500M$ pour appuyer l'exportation.
3 Radio-Canada.ca, 14 avril 2016, Québec mise sur le secteur manufacturier « innovant » pour relancer l'économie.


 

À lire aussi

Le savoir d'entreprise c'est quoi ?

Par l'intermédiaire du Savoir d'entreprise, Les Affaires souhaite offrir à ses lecteurs des connaissances de pointe provenant d'organisations désireuses de partager leur expertise.

Les contenus sont produits par le Service de contenu Les Affaires en collaboration avec l'organisation. Notez qu'à aucun moment, les journalistes de Les Affaires ne participent à la rédaction de ces articles. Pour plus d'information sur ce produit, veuillez communiquer avec

À la une

La Chine veut détrôner le dollar américain avec le pétroyuan

ANALYSE. Le projet de la Chine a le potentiel de créer un mouvement de plaques tectoniques financier dans le monde.

Theratechnologies, le point de bascule en 2018

En dépit d’un délai de trois mois dans l’approbation de son médicament, le décollage des ventes est pour 2018.

Traquer les anomalies de marché

BLOGUE INVITÉ. C'est le travail d'un investisseur à long terme de les trouver.