L'industrie des jeux vidéo avance à pas de géant au Canada

Publié le 16/11/2015 à 16:15

L'industrie des jeux vidéo avance à pas de géant au Canada

Publié le 16/11/2015 à 16:15

Par La Presse Canadienne

Une scène du jeu Assassin's Creed Syndicate. (Photo: Ubisoft)

L'industrie canadienne du jeu vidéo fait des pas de géant et s'approche rapidement de la production cinématographique et télévisuelle en tant que grand acteur de l'économie.

Selon l'Association canadienne du logiciel de divertissement, l'industrie du jeu vidéo a dépensé 2,36 milliards $ en 2014 pour des productions canadiennes.

Ce montant, qui représente une augmentation de près de 50% en un an est près de celui investi par l'industrie cinématographique nationale, soit 2,67 milliards $ pour l'exercice financier clos en mars 2014, selon les chiffres publiés par l'Association canadienne de la production médiatique (ACPM).

Des observateurs de l'industrie notent cependant que les dépenses dans la production des jeux vidéo n'atteignent pas la moitié du total de la production cinématographique et télévisuelle au Canada en tenant compte des studios d'Hollywood et d'autres entreprises étrangères.

Dans son rapport annuel sur l'état de l'industrie du jeu vidéo, l'Association canadienne du logiciel de divertissement affirme que l'industrie emploie directement 20 400 personnes à travers le pays, à un salaire annuel moyen de 71 300 $.

L'âge moyen des employés est de seulement 31 ans.

En tout, 472 studios de production sont actifs au Canada, un chiffre qui ne s'élevait qu'à 143 en 2013. La plus grande partie des emplois se trouve cependant dans les grands studios comme Electronic Arts, Ubisoft et Activision Blizzard.

Le Québec est le château fort du jeu vidéo au Canada, lui qui emploie 10 850 travailleurs et enregistre des dépenses de 1,14 milliard $, suivi par la Colombie-Britannique et l'Ontario. 

Les studios canadiens ont produit des jeux populaires comme «Dragon Age: Inquisition», de Bioware d'Edmonton, «Assassin's Creed Syndicate», d'Ubisoft Montréal, et «Dead Rising 3», de Capcom Vancouver. 

Les jeux vidéo sur appareils mobiles représentent maintenant 31% des revenus, en hausse de 20% depuis 2013, alors que les consommateurs délaissent les consoles, qui ont dominé les ventes au cours de la dernière décennie.

Les ventes de jeux sur console comme la PlayStation 4 de Sony ou la Xbox One de Microsoft représentent encore 35% des revenus, mais ont chuté de 32% depuis 2013. Les ventes de jeux sur ordinateurs sont demeurées stables et comptent pour environ le quart des revenus de l'industrie, selon l'Association.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Un pas de plus vers le lancement de Dual Universe pour Novaquark

15/03/2019 | Catherine Charron

30 000 joueurs et robots se sont réunis simultanément pour la première fois sur la planète Alioth, un exploit.

Votre équipe flanche? Voici comment corriger le tir!

26/02/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. L'idée est aussi simple que géniale: vous inspirer des jeux multijoueurs en ligne. Si, si...

À la une

L'Indice des prix à la consommation a progressé de 2 % en juin au Canada

Au Québec et en Ontario, l’Indice des prix à la consommation a progressé de 2,2 % d’une année à l’autre en juin.

Scoring Tech Talent 2019: Montréal première pour son efficacité par rapport aux coûts

09:50 | Pascal Forget

Le rapport Scoring Tech Talent 2019 place Montréal au 13e rang des meilleurs marchés technologiques en Amérique du Nord.

À surveiller : Slack, CP et Cogeco

Que faire avec les titres de Slack, CP et Cogeco? Voici quelques recommandations d'analystes.