Garderies: un pirate informatique met la main sur les dossiers de 5000 enfants

Publié le 11/05/2021 à 12:39

Garderies: un pirate informatique met la main sur les dossiers de 5000 enfants

Publié le 11/05/2021 à 12:39

Par La Presse Canadienne
Un pirate informatique.

Un pirate informatique a mis la main sur les informations confidentielles contenues dans les dossiers de quelque 5000 enfants. (Photo: 123RF)

Les gestionnaires de La Place 0−5 affirment avoir colmaté la brèche qui a permis à un pirate informatique de mettre la main sur les informations confidentielles contenues dans les dossiers de quelque 5000 enfants.

C’est le quotidien La Presse qui a dévoilé l’affaire mardi. 

Selon le quotidien, un individu aurait créé un accès de type administrateur pour accéder aux données hébergées par le fournisseur informatique de la Coopérative Enfance Famille, qui gère La Place 0−5, le guichet unique d’accès aux places en services de garde éducatifs. 

Cet individu aurait eu accès à ces données durant trois heures et aurait notamment téléchargé les dossiers de 5000 parents contenant des informations confidentielles telles que le nom des parents, les numéros de téléphone, le nom de l’enfant, sa date de naissance, sa date d’inscription sur La Place 0−5 et son numéro d’inscription au registre de l’état civil, le NIREC, un élément d’identification confidentiel qui «est nécessaire pour les citoyens qui veulent s’inscrire (ou inscrire leur enfant) à certains programmes ou services du gouvernement», selon le portail du gouvernement du Québec.

Les données du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, dont un des deux enfants fréquente une garderie, l’autre étant à l’école, auraient également été manipulées dans le cadre de cette affaire. 

Bien que l’intrusion soit survenue samedi soir, ce n’est que lundi que la Coopérative Enfance Famille en a été avisée, et ce, par le quotidien qui cherchait à obtenir des explications après avoir appris l’existence de la brèche.

Dans un communiqué émis mardi matin, la Coopérative précise collaborer «activement» avec la Sûreté du Québec, le Centre gouvernemental de cyberdéfense et le ministère de la Famille. Elle prévoit communiquer rapidement avec les parents concernés, mais elle précise que «par mesure de prévention, le guichet unique demeure toutefois fermé pour faciliter le travail de vérification et de tests de sécurité informatique et sera rouvert seulement à la fin de l’investigation en cours.»

Sur le même sujet

Rançongiciels: un groupe de pays s'engage à coopérer

14/10/2021 | AFP

Washington cherche à passer à l’offensive et à mieux coordonner la réponse aux attaques par rançongiciel.

Des États financent des cyberattaques contre les systèmes du Québec, dit Caire

Ces États pourrait s'intéresser aux banques de données du gouvernement dans de multiples domaines.

À la une

Des fines herbes à la maison… comme dans l’espace!

24/10/2021 | Claudine Hébert

Plantaform pourrait bien avoir créé le prochain appareil à dosettes à faire fureur.

Le rapport ESG, de quessé?

01/10/2021 | Jean Décary

INVESTISSEMENT RESPONSABLE. «Ce rapport, c’est pratiquement de la reddition de comptes.»

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.