Garderies: un pirate informatique met la main sur les dossiers de 5000 enfants

Publié le 11/05/2021 à 12:39

Garderies: un pirate informatique met la main sur les dossiers de 5000 enfants

Publié le 11/05/2021 à 12:39

Par La Presse Canadienne
Un pirate informatique.

Un pirate informatique a mis la main sur les informations confidentielles contenues dans les dossiers de quelque 5000 enfants. (Photo: 123RF)

Les gestionnaires de La Place 0−5 affirment avoir colmaté la brèche qui a permis à un pirate informatique de mettre la main sur les informations confidentielles contenues dans les dossiers de quelque 5000 enfants.

C’est le quotidien La Presse qui a dévoilé l’affaire mardi. 

Selon le quotidien, un individu aurait créé un accès de type administrateur pour accéder aux données hébergées par le fournisseur informatique de la Coopérative Enfance Famille, qui gère La Place 0−5, le guichet unique d’accès aux places en services de garde éducatifs. 

Cet individu aurait eu accès à ces données durant trois heures et aurait notamment téléchargé les dossiers de 5000 parents contenant des informations confidentielles telles que le nom des parents, les numéros de téléphone, le nom de l’enfant, sa date de naissance, sa date d’inscription sur La Place 0−5 et son numéro d’inscription au registre de l’état civil, le NIREC, un élément d’identification confidentiel qui «est nécessaire pour les citoyens qui veulent s’inscrire (ou inscrire leur enfant) à certains programmes ou services du gouvernement», selon le portail du gouvernement du Québec.

Les données du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, dont un des deux enfants fréquente une garderie, l’autre étant à l’école, auraient également été manipulées dans le cadre de cette affaire. 

Bien que l’intrusion soit survenue samedi soir, ce n’est que lundi que la Coopérative Enfance Famille en a été avisée, et ce, par le quotidien qui cherchait à obtenir des explications après avoir appris l’existence de la brèche.

Dans un communiqué émis mardi matin, la Coopérative précise collaborer «activement» avec la Sûreté du Québec, le Centre gouvernemental de cyberdéfense et le ministère de la Famille. Elle prévoit communiquer rapidement avec les parents concernés, mais elle précise que «par mesure de prévention, le guichet unique demeure toutefois fermé pour faciliter le travail de vérification et de tests de sécurité informatique et sera rouvert seulement à la fin de l’investigation en cours.»

Sur le même sujet

Les manufacturiers dans la mire des cyberpirates

Six groupes criminels connus ont frappé au moins 292 nouvelles organisations dans le monde en 2021 jusqu’à présent.

Les sociétés canadiennes devraient tirer des leçons de l'attaque contre Colonial Pipeline

Les entreprises canadiennes devraient en faire plus pour prévenir le type d’attaque qui a paralysé un pipeline américain

À la une

Le Canada se fait damer le pion par la Chine en Amérique du Sud

11/06/2021 | François Normand

ANALYSE. L'Europe s'inquiète de la perte de son influence économique dans le Mercosur. Le Canada, lui, regarde ailleurs.

Lumenpulse renonce à son retour en Bourse

11/06/2021 | Denis Lalonde

Lumenpulse, qui souhaitait revenir en Bourse à une valorisation d'un milliard de dollars, interrompt son PAPE.

Lumenpulse revient en Bourse avec une valeur d'un milliard

BLOGUE. Lumenpulse devient LMPG et revient en Bourse avec deux nouveaux partenaires québécois.