Ashley Madison: le gouvernement du Canada sous la loupe

Publié le 19/08/2015 à 15:08

Ashley Madison: le gouvernement du Canada sous la loupe

Publié le 19/08/2015 à 15:08

Par Denis Lalonde

(Photo: Shutterstock)

L’analyse des données du site Internet de rencontres extraconjugales Ashley Madison, publiées sur la toile mardi, permet de constater que de nombreux employés du gouvernement du Canada y possédaient un compte.

Ainsi, selon l’organisme Crypto.Québec, sur 36 376 551 comptes présents dans la fuite, 647 adresses courriel étaient liées au gouvernement du Canada (gc.ca), 17 au gouvernement du Québec (gouv.qc.ca), 50 au parlement à Ottawa (parl.gc.ca) et 170 aux Forces armées canadiennes (forces.qc.ca).

Voir aussi: Les données du site d'adultère Ashley Madison rendues publiques

On y trouvait aussi deux comptes à la ville de Montréal (ville.montreal.qc.ca), mais aucun à la ville de Québec (ville.quebec.qc.ca). 

Le co-fondateur de Crypto.Québec, Jean-Philippe Décarie-Mathieu, affirme sur le blogue de l’organisation que de nombreux cabinets d’avocats travaillent à mettre en ligne une version du document qui permettrait de faciliter les recherches pour des client(e)s qui voudraient éventuellement demander le divorce.

Sur la toile, de premières analyses comme celle ci-dessous ont d'ailleurs commencé à cataloguer les données par pays (Vatican, Allemagne...) et entreprises (Boeing, JP Morgan...):

À la une

Nouvel espoir dans la lutte aux changements climatiques

25/11/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs pays ont réussi à réduire leurs émissions de GES tout en affichant une croissance économique.

Bourse: Toronto clôture en légère hausse

Mis à jour le 25/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé sur une note contrastée.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 25/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.