Ottawa laisse tomber BlackBerry

Publié le 31/07/2017 à 11:58

Ottawa laisse tomber BlackBerry

Publié le 31/07/2017 à 11:58

Par François Remy

Un téléphone du fabricant canadien s'écrasant au sol... (Getty)

C'est la fin du règne de BlackBerry dans l'administration canadienne.

Si les tweets de Justin Trudeau proviennent d’un iPhone, environ 250000 fonctionnaires fédéraux canadiens disposent eux d’un BlackBerry comme téléphone professionnel. Et pour cause, la sécurité mobile offerte par l’entreprise de Waterloo est certifiée de niveau militaire. Une protection jusqu’ici inégalée.   

Mais la concurrence n’a pas chômé. Samsung a d’ailleurs vu sa solution Knox se faire élire «plateforme la plus sécurisée du marché» par Gartner.

«Knox est une technologie multicouche, intégrée aux derniers Samsung, qui vérifie constamment l'intégrité de l'appareil, de la racine de confiance matérielle à l'infrastructure d'Android», résume le fabricant. 

Voilà ce qui explique peut-être  pourquoi Services partagés Canada (SPC), l’organisme public dont le mandat est de «transformer la façon dont le gouvernement du Canada gère son infrastructure de TI» va commencer à fournir des Samsung.

«Samsung va devenir le premier fournisseur de cellulaires embarquant Android approuvé pour les employés fédéraux, mettant un terme à la prédominance de longue date de BlackBerry», écrit ce lundi le quotidien Globe and Mail.

Il aura fallu deux ans au fabricant sud-coréen pour obtenir les certifications de niveau militaire requises par le Service canadien du renseignement de sécurité et le Centre de la sécurité des télécommunications.

Le Canada deviendrait ainsi le 30è gouvernement à adopter la solution Knox de Samsung pour sécuriser son écosystème mobile. Avec les Galaxy S8 et S7, précise le Globe, qui seront distribués au cours des 18 prochains mois.

«Les services pourront choisir l'appareil mobile qui correspond le mieux aux besoins de chaque employé, en fonction de la fonctionnalité et des coûts de l'appareil, et seront responsables de l'achat de ces appareils», a tenu à nuancer le directeur des affaires publiques des SPC. Les BlackBerry resteront ainsi jusqu’à épuisement des stocks d’Ottawa.

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Les résultats de BlackBerry déçoivent, le titre chute

Mis à jour le 26/06/2019 | Denis Lalonde

BlackBerry a dévoilé des résultats mitigés au 1er trimestre, ce qui faisait plonger le titre à la Bourse de Toronto.

BlackBerry dévoile un profit supérieur aux attentes

Les revenus ont grimpé à 255 millions $ US, comparativement à un chiffre d’affaires de 233 millions $ US un an plus tôt.

À la une

La Fed veut garder «ses options ouvertes» sur l'évolution des taux

21/08/2019 | AFP

La Fed estime que la faible croissance mondiale et les tensions commerciales risquaient de ralentir l'économie des É-U.

Trump attaque la Fed mais affirme ne pas «exiger» des baisses de taux

21/08/2019 | AFP

Donald Trump a de nouveau vigoureusement attaqué la Banque centrale américaine mercredi.

À la une: Shawinigan, la grande conversion

Édition du 24 Août 2019 | Les Affaires

En dix ans, Shawinigan a accompli une véritable mutation économique. Un miracle opéré par le maire.