Jeux vidéo: Blade lève 75 M$ pour une console de jeu vidéo en nuage

Publié le 14/06/2017 à 15:59

Jeux vidéo: Blade lève 75 M$ pour une console de jeu vidéo en nuage

Publié le 14/06/2017 à 15:59

Par AFP

(Photo: Blade)

La start-up française Blade, qui développe un ordinateur virtuel alimenté par le cloud destiné aux amateurs de jeux vidéo, a levé 75 millions $ (51 M d'euros) pour accélérer son développement international, selon un communiqué publié mercredi.

Ce nouveau tour de table, le troisième de l'entreprise en moins de deux ans, a été réalisé auprès des entrepreneurs Pierre Kosciusko-Morizet, Michaël Benabou et Nopporn Suppipat, tous trois déjà présents au capital de Blade.

La jeune entreprise espère, grâce à ce nouvel apport, «développer son offre à l'international, en commençant par l'Allemagne et le Royaume-Uni», a-t-elle précisé dans son communiqué.

«Après le CD et le DVD, la console disparaît pour devenir un service. C'est le sens de l'Histoire», a déclaré Emmanuel Freund, le président et co-fondateur de Blade.

L'entreprise française a développé un petit boîtier, le «Shadow», qui, à condition de disposer d'une connexion internet très haut débit, permet d'avoir accès aux performances d'un ordinateur haut-de-gamme, même avec un ordinateur aux performances moyennes.

Le principe de l'offre, destinée aux gamers, repose sur l'infonuagique, des services informatiques dématérialisés en ligne, et doit leur permettre, via un abonnement mensuel, de disposer d'un ordinateur virtuel offrant les meilleures performances disponibles sur le marché.

Fondée en 2015, Blade, qui emploie une cinquantaine de personnes, revendique avoir vendu 5000 unités depuis le lancement de Shadow, en octobre dernier.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour à 16:49 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...