Shopify fait ses emplettes à Montréal

Publié le 27/06/2018 à 10:55

Shopify fait ses emplettes à Montréal

Publié le 27/06/2018 à 10:55

Par Catherine Charron

(Photo: Return Magic)

La plateforme de commerce en ligne acquiert l’application Return Magic, déjà disponible dans son app store. Développé à Montréal par Guillaume Racine et Raff Paquin, ce service permet aux entreprises qui utilisent Shopify (TSX: SHOP) d’offrir un suivi plus pointu lors du retour de marchandises.

L’histoire des deux entreprises est étroitement liée. Dès ses balbutiements en 2016, l’équipe de Return Magic s’est jointe à l’accélérateur d’idées de Shopify à Montréal. C’est là que la start-up (l’entreprise en démarrage) a développé le code de son application et sa première version, et obtenu ses premiers clients. Return Magic a ensuite signé un partenariat avec Shopify plus, ce qui lui a permis de solliciter des contrats avec des clients «bien connus dans le monde de la mode», selon Guillaume Racine, cofondateur et PDG de la firme derrière l’application. Cette étroite collaboration des dernières années rend cette fusion naturelle pour les deux parties.

Bien que la plateforme de commerce en ligne soit en fonction depuis 2006, Shopify n’offrait toujours pas de service intégré de retour de marchandises. C’est donc pour remédier à la situation que l’entreprise a proposé une offre d’achat à Return Magic, à la grande surprise des développeurs de l’application. «On s’attendait à bâtir sur le long terme, mais ça fait énormément de sens de s’annexer à Shopify», explique Guillaume Racine.

Parmi les applications déjà utilisées par les marchands sur leur plateforme, l’équipe de Shopify a identifié Return Magic comme étant le service dont la vision et les valeurs rejoignaient le plus les leurs. «On ressentait une bonne synergie. […] En plus, l’équipe de Shopify de Montréal est spécialisée dans l’offre de service pour les acheteurs, donc même d’un point de vue géographique, cette internalisation fonctionne bien», se réjouit Louis Kearns, le directeur général des envois de Shopify.

Peu de changements pour l’instant

Cette acquisition ne contraindra pas les marchands qui utilisent déjà d’autres applications pour faciliter le retour de leurs produits à transiter vers ce service internalisé. «L’app store, c’est un aspect important de notre écosystème, c’est important que Shopify intègre ce genre d’outils, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’opportunité pour adapter le service. On veut continuer de faire évoluer cet espace-là, pour stimuler l’innovation», soutient Louis Kearns.

À court terme, les utilisateurs de Return Magic ne ressentiront pas de répercussions liées à cette mutation. L’application évoluera dans les prochains mois pour mieux s’intégrer à la plateforme en ligne, ce qui en facilitera l’utilisation affirme Guillaume Racine.

Quand est-il pour la minorité des 2500 clients de l’entreprise qui n’usent pas déjà de Shopify? Puisqu’ils exploitent une forme bêta de l’application, ceux-ci ne devraient pas ressentir de conséquences négatives selon l’ancien PDG de Return Magic. Toutefois, l’équipe a mis au point un plan de transition pour ceux qui seront contraints par ce changement. «Le focus sera maintenant mis à 100% dans l’écosystème de Shopify», rappelle Guillaume Racine.

Les quatre employés actuels de Return Magic seront transférés dans les bureaux de Shopify Montréal. «Les titres changent, mais les fonctions demeurent les mêmes», résume l’ancien PDG du service de retour.

Shopify est une plateforme numérique canadienne qui héberge les boutiques en ligne de plus de 500 000 entreprises de partout dans le monde.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...