Sécurité informatique: Deloitte obtient 1,2 M $ de Québec

Publié le 09/01/2020 à 14:03

Sécurité informatique: Deloitte obtient 1,2 M $ de Québec

Publié le 09/01/2020 à 14:03

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

L’entreprise Deloitte veut poursuivre le développement de son offre de services en sécurité informatique et intelligence artificielle et vient d’obtenir, pour ce faire, un coup de pouce du gouvernement du Québec.

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a en effet annoncé jeudi l’octroi d’une somme de 1,2 million $ à Deloitte pour parfaire la formation de travailleurs dans des domaines comme la sécurité informatique, la cybersécurité, l’intelligence artificielle — des services que Deloitte veut encore développer pour ses clients du Canada et de l’étranger.

Deloitte a ouvert en 2016 à Montréal son Centre de développement canadien, qui offre des services de consultation en technologies de l’information à ses clients. Avec l’aide financière, 213 des employés actuels de ce centre pourront développer leurs compétences, en plus de 230 nouveaux employés qui doivent être embauchés d’ici 2022.

Le ministre Boulet a souligné que les différents programmes d’aide du ministère du Travail visaient à accroître l’employabilité des travailleurs sous toutes ses formes, en plus de voir à augmenter la productivité des entreprises.

 

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Boralex améliore sa performance malgré la COVID-19

Il y a 50 minutes | François Normand

Le producteur québécois d'énergie renouvelable a de nouveaux projets et a signé un deuxième contrat privé, en France.

À surveiller: Saputo, Metro et Stella-Jones

Que faire avec les titres de Saputo, Metro et Stella-Jones? Voici quelques recommandations d'analystes.

«Pourquoi nous n'investissons pas dans l'or»

BALADO. L'or a beau atteindre un sommet historique, voici pourquoi Giverny Capital évite d'y investir.