Russie: la Banque centrale veut bannir les cryptomonnaies dans le pays

Publié le 20/01/2022 à 11:38

Russie: la Banque centrale veut bannir les cryptomonnaies dans le pays

Publié le 20/01/2022 à 11:38

Par AFP

La Banque centrale parle depuis longtemps en termes négatifs des cryptomonnaies, mettant en avant leur possible utilisation pour des fraudes ou pour financer des activités terroristes. (Photo: 123RF)

Moscou — La Banque centrale russe a publié un rapport jeudi proposant l'interdiction du «minage», concourant à la création des cryptoactifs, ainsi que des investissements et paiements en cryptomonnaies dans le pays, où ces dernières fleurissent depuis plusieurs années. 

«Afin de réduire les menaces causées par la propagation des cryptomonnaies», la Banque de Russie propose de modifier la législation interdisant toute activité liée aux cryptomonnaies dans le pays, appelant à ce que des mesures semblables soient prises dans les pays de l'Union économique eurasiatique, qui rassemble de nombreux pays de l'ancien bloc soviétique.

L'institution cite la volatilité de ces «monnaies» et leurs utilisations illégales. 

Leur utilisation menacerait «le bien-être des citoyens russes, la stabilité du système financier», indique ce rapport, affirmant que la croissance du secteur ces dernières années reposait sur la spéculation.

La Banque centrale cite une étude de septembre 2020 selon laquelle la Russie occupe la 2e place sur 154 pays en matière d'utilisation des cryptomonnaies, juste après l'Ukraine et avant le Venezuela. 

«Le volume de transactions en cryptomonnaie en Russie en 2019-2020, par rapport à la population et à la taille de l'économie, était très élevé», constate la Banque, l'estimant à cinq milliards de dollars américains. 

Les cryptomonnaies ont obtenu un statut légal en 2020 et le Parlement et certains ministères se sont exprimés en faveur de la légalisation et de la régulation du «minage», une étape essentielle à la constitution de la chaîne de blocs (ou «blockchain») sur laquelle repose une cryptomonnaie.

La Banque centrale parle depuis longtemps en termes négatifs des cryptomonnaies, mettant en avant leur possible utilisation pour des fraudes ou pour financer des activités terroristes.

Selon Bloomberg, citant des sources anonymes, les services secrets russes seraient les principaux porteurs de cette interdiction, les paiements en cryptomonnaies étant un outil prisé pour financer l'opposition ou les organisations «indésirables», statut que la Russie ne cesse d'élargir à divers acteurs de la société civile.

D'ici le 1er mars, la Banque centrale a promis de donner des détails supplémentaires en vue d'éventuelles nouvelles lois. 

 

Comment faire un tabac en ligne quand on a peu de moyens? Le confinement et les restrictions sanitaires ont contraint nombre de PME à développer leur présence virtuelle in extremis. Entre services offerts par vidéoconférence et achats en ligne, toutes ne sont pas égales dans cette transformation numérique.

Sur le même sujet

Le «stablecoin» terra plonge après une semaine tumultueuse

13/05/2022 | AFP

Vendredi, le Luna, qui avait atteint 100$US en avril, s'échangeait pour moins d'un cent.

«Carnage crypto»: le bitcoin au plus bas depuis fin 2020, des stablecoins tanguent

12/05/2022 | AFP

Le contexte macroéconomique a envoyé des ondes de choc dans le secteur de la tech entraînant les cryptos dans sa chute.

À la une

Identité numérique: passage obligé par la plateforme «prime aux bogues»

Il y a 25 minutes | Nicolas St-Germain

En entrevue avec Les Affaires, Éric Caire a abordé certaines craintes liées à l'identité numérique dont la surveillance.

Soulignez-vous équitablement les bons coups de vos employés?

Il y a 25 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. La moindre apparence de traitement inéquitable suffit pour créer un sentiment d’exclusion chez certains.

Le marché immobilier en mode refroidissement

18/05/2022 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. La hausse des taux d’intérêt va refroidir la surchauffe du marché immobilier au cours des prochains mois.