Les images de Lac Mégantic ne seront pas retirées de Bird Box

Publié le 22/01/2019 à 14:11

Les images de Lac Mégantic ne seront pas retirées de Bird Box

Publié le 22/01/2019 à 14:11

Par AFP
Des wagons citernes en feu lors de la tragédie de Lac Mégantic.

(Photo: SPIQ)

Le géant américain Netflix a présenté des excuses pour l’utilisation dans son film « Bird Box » d’images d’une tragédie ferroviaire qui a endeuillé le Québec en 2013, mais a refusé de les retirer comme le lui avait demandé le gouvernement québécois.


Dans une lettre adressée à la ministre québécoise de la Culture, Nathalie Roy, dont l’AFP a obtenu copie mardi, Netflix justifie son refus par le fait que ces images d’archives ont été largement utilisées dans l’industrie du cinéma et de la télévision.


Dans un courrier à Netflix, Mme Roy avait exprimé sa « consternation » face à l’utilisation par le roi de la vidéo en continu et l’un de ses partenaires d’« images de la tragédie de Lac-Mégantic dans deux de (leurs) productions et ce purement à des fins de divertissement ».


En juillet 2013, un convoi de wagons-citernes chargés de pétrole a déraillé et explosé en plein centre de la ville de Lac-Mégantic au Québec, faisant 47 morts, l’une des pires catastrophes ferroviaires de l’histoire du Canada.


« Netflix ne connaissait pas la source de ces images et comprend que plusieurs personnes aient ressenti de la frustration et de la tristesse en revoyant des images de cette tragédie », a répondu dans une lettre Corie Wright, directrice des politiques publiques de Netflix.


« Nous regrettons sincèrement toute souffrance causée à la population de Lac-Mégantic et nous l’avons exprimé directement à la mairesse Julie Morin », ajoute la lettre de Netflix en présentant ses « excuses » à la population de cette ville.


Des images de la catastrophe ont aussi été utilisées dans un épisode d’une série diffusée par Netflix, « Travelers ». Cette fois, la société de production Peacock Alley Entertainment a indiqué qu’elle les remplacerait.


« Nous déplorons que l’entreprise maintienne sa décision de ne pas retirer les images de cette tragédie du film Bird Box, alors qu’elle a déjà accepté de le faire pour l’une de ses séries, ce qui est incohérent à nos yeux », a réagi mardi la ministre Nathalie Roy.


Netflix reconnaît néanmoins dans sa lettre qu’il peut dorénavant « faire mieux » et dit avoir « entamé des discussions au sein de l’entreprise sur les meilleures pratiques à mettre en œuvre afin d’éviter » qu’une telle situation se répète.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Lac-Mégantic, un nouveau souffle

06/07/2018 | Daniel Germain

Se relever d'une telle catastrophe prend du temps. Cela ne fait que 5 ans aujourd'hui. Et pourtant...

Lac-Mégantic : des progrès en santé publique

Édition du 30 Juin 2018 | Daniel Germain

Lac-Mégantic s'est transformée en vaste laboratoire. Elle a notamment produit des progrès en matière de santé publique.

À la une

Salon Connexion numérique: les PME en quête de solutions

Il y a 18 minutes | Alain McKenna

Au Québec, plusieurs entreprises investissent dans le numérique, mais on sent un manque d’engagement clair.

Passionnés et ti-clins de l'immobilier

Édition de Avril 2019 | Daniel Germain

De tous les investisseurs, ceux qui ont du succès dans l'immobilier sont sans doute les vendeurs les plus ardents et ...

Newtrax : l'Internet des objets au service de l'industrie minière

14:40 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. La société conçoit des systèmes qui permettent de mesurer en temps réel différents paramètres.