Dollarama lance sa boutique en ligne

Publié le 21/01/2019 à 14:49

Dollarama lance sa boutique en ligne

Publié le 21/01/2019 à 14:49

Par lesaffaires.com
L'interface du nouveau site web transactionnel de Dollarama.

(Photo: Catherine Charron)

Le détaillant canadien annonçait le 21 janvier par voie de communiqué que les amateurs de petits prix pourront désormais acheter en ligne.

Il est donc possible de se procurer à la caisse près de 1000 produits parmi l’inventaire courant de la bannière.

Bien que vous achetiez en grande quantité, puisqu’il est impossible d’obtenir un article à l’unité, les prix affichés sont les mêmes qu’en magasin, et des frais de livraison s’appliquent.

Dollarama (DOL) a d’abord testé ce concept sur une période de cinq semaines au Québec avant d’inaugurer sa boutique en ligne à travers le Canada.

La nouvelle a bien été accueillie par les investisseurs, alors que le titre gagnait 0,77 %, à 35,43 $, vers 14 H 46.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Jerome Powell promet que la Fed agira pour préserver la croissance américaine

Mis à jour il y a 14 minutes | AFP

Jerome Powell a toutefois prévenu que la Fed n'avait pas de mode d'emploi pour faire face aux tensions commerciales.

Quel avenir pour les taux? Heure cruciale pour la Fed

22/08/2019 | AFP

Le patron de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, va prononcer vendredi à Jackson Hole un discours crucial.

La Fed veut garder «ses options ouvertes» sur l'évolution des taux

21/08/2019 | AFP

La Fed estime que la faible croissance mondiale et les tensions commerciales risquaient de ralentir l'économie des É-U.