Facebook: des «millions de Russes bientôt privés d'informations fiables», dit Meta

Publié le 04/03/2022 à 14:53

Facebook: des «millions de Russes bientôt privés d'informations fiables», dit Meta

Publié le 04/03/2022 à 14:53

Par AFP

Lundi, Meta a indiqué que des groupes prorusses orchestraient diverses campagnes de désinformation sur les réseaux sociaux en utilisant de faux profils ou des comptes piratés pour dépeindre l'Ukraine comme un simple pion aux mains des Occidentaux. (Photo: 123RF)

San Francisco — Meta a confirmé vendredi la décision du gouvernement russe de bloquer l'accès à Facebook en Russie, et déploré que des «millions de Russes ordinaires soient bientôt privés d'informations fiables», selon les mots de Nick Clegg, président des Affaires internationales du groupe américain.

Ils se retrouveront aussi «privés de leurs moyens de communication quotidiens avec leur famille et leurs amis et réduits au silence», a-t-il ajouté dans une déclaration publiée sur Twitter.

L'accès à Facebook en Russie avait déjà été limité la semaine dernière, depuis l'invasion de l'Ukraine et la décision de Meta (maison mère de Facebook, mais aussi Instagram et WhatsApp), de bloquer des médias proches du pouvoir russe.

La plateforme a d'abord pris des initiatives mesurées pour limiter la diffusion d'informations émanant d'organes de presse affiliés au gouvernement russe, avant d'empêcher la chaîne RT (ex-Russia Today) et le site Sputnik de publier des contenus dans les pays de l'Union européenne.

Cette annonce intervenait après la décision de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui a interdit les deux médias, coupables, selon elle, de colporter des «mensonges pour justifier la guerre de (Vladimir) Poutine».

Seulement 7,5 millions de Russes utilisaient Facebook en 2021, soit 7,3% des internautes du pays, contre 51 millions pour Instagram, selon le cabinet spécialisé eMarketer.

«Nous allons continuer à faire tout ce que nous pouvons pour restaurer l'accès à nos services afin qu'ils restent disponibles pour les gens qui veulent s'exprimer en toute sécurité et se mobiliser», a précisé Nick Clegg vendredi.

Nathaniel Gleicher, responsable de la politique de sécurité de Facebook, venait de détailler des recommandations de sécurité pour les personnes en Ukraine, particulièrement les personnalités politiques, militaires ou encore les journalistes.

Lundi, Meta a indiqué que des groupes prorusses orchestraient diverses campagnes de désinformation sur les réseaux sociaux en utilisant de faux profils ou des comptes piratés pour dépeindre l'Ukraine comme un simple pion aux mains des Occidentaux.

 

Accès restreint à Twitter en Russie

Le régulateur russe de l'internet, Roskomnadzor, a commencé vendredi à «restreindre l'accès» à Twitter après avoir bloqué peu auparavant Facebook, ont annoncé les agences de presse russes.

Selon Interfax et Ria Novosti, cette décision est basée sur une demande du Parquet russe datant du 24 février, le jour du début de l'invasion russe de l'Ukraine. Des journalistes de l'AFP basés en Russie ont pu constater vendredi soir que le fil Twitter ne se rafraîchissait plus.

À la une

Le Québec en tête de liste de Corporate Knights

Mis à jour à 07:47 | Emmanuel Martinez

Le Québec domine le palmarès des 50 meilleures entreprises socialement responsables du Canada de Corporate Knights.

Couche-Tard encaisse une perte de valeur de 56,2 M$US liée à ses actifs en Russie

Cette perte de valeur est liée à la suspension des 38 magasins de l'entreprise en Russie.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour il y a 31 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales sont affectées de nouveau par les craintes de récession.