Après la panne, Rogers dépensera 261M$ pour diviser les réseaux

Publié le 25/08/2022 à 10:50

Après la panne, Rogers dépensera 261M$ pour diviser les réseaux

Publié le 25/08/2022 à 10:50

Par La Presse Canadienne

Le fractionnement des réseaux devait auparavant coûter 250 M$. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Rogers Communications (RCI-B.TO, 58,26$, en hausse de 0,87%) dépensera 261 millions de dollars pour diviser physiquement ses réseaux sans fil et filaire à la suite de la panne du 8 juillet. L’entreprise dit ne pas être en mesure de quantifier les pertes économiques directes causées par la perturbation.

Les commentaires viennent dans une lettre du 22 août demandée par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) qui fournit des informations supplémentaires concernant la panne qui a touché des millions de Canadiens.

Le fractionnement des réseaux devait auparavant coûter 250 M$.

Le temps qu’il faudra pour séparer les réseaux a cependant été expurgé ainsi que d’autres détails sur la mesure.

Rogers indique également dans la lettre que l’entreprise ne dispose pas des données nécessaires pour déterminer les pertes économiques exactes causées par la panne.

Dans les semaines qui ont suivi la panne, Rogers a annoncé qu’elle consacrerait 10 milliards de dollars sur trois ans pour accroître la surveillance, les tests et l’utilisation de l’intelligence artificielle afin d’assurer un service fiable, et dépenserait 150 M$ en crédits clients.

À la une

Coupe Davis: un moment historique et inspirant

Il y a 36 minutes | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Au Québec, on a eu tendance dans le passé à douter de notre potentiel collectif.

Achats d'HQ: l’industrie a besoin de prévisibilité pour accroître le contenu québécois

Des fournisseurs d'HQ affirment devoir sécuriser des volumes à long terme pour pouvoir davantage fabriquer au Québec.

Bourse: Wall Street ouvre en baisse, surprise par de bons chiffres de l'emploi

Mis à jour il y a 2 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse de plus de 100 points.