Le roi du t-shirt Gildan interpelle les consommateurs

Publié le 21/11/2009 à 00:00

Le roi du t-shirt Gildan interpelle les consommateurs

Publié le 21/11/2009 à 00:00

Par Dominique Beauchamp

Les t-shirts Gildan, surtout connus des sérigraphistes qui y apposent des logos d'entreprises et autres illustrations, veulent entrer dans l'imaginaire des consommateurs.

Dans une campagne publicitaire canadienne qui combine les panneaux d'affichage et un micro-site Internet, Vêtements de sports Gildan veut rehausser sa notoriété, à un moment où l'entreprise cherche à accroître les ventes de vêtements de sa propre marque auprès des détaillants.

Gildan vend actuellement pour 20 à 30 millions de dollars américains de vêtements de sa propre marque - surtout des chaussettes -, une goutte par rapport à son chiffre d'affaires de 1 milliard de dollars américains.

" Ce type de campagne vise à faire en sorte que le consommateur inscrive Gildan parmi les trois à cinq marques qu'il considère immédiatement au moment d'acheter un t-shirt ", dit André Richelieu, professeur de marketing à l'Université Laval.

Les panneaux d'affichage interpellent les consommateurs avec la question " Où est ton Gildan ? " et les dirigent sur le site Tongildan.com.

L'internaute obtient un t-shirt gratuit s'il répond à un quiz amusant sur l'histoire de son t-shirt Gildan. " L'idée est de créer un rapprochement entre le consommateur et le chandail Gildan qu'il porte déjà, souvent sans le savoir ", dit Geneviève Gosselin, porte-parole de l'entreprise.

Le site invite aussi les internautes à passer le mot sur Facebook.

À la une

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

29/05/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.