Un nouveau programme d'aide pour les PME en région

Publié le 01/11/2016 à 14:18

Un nouveau programme d'aide pour les PME en région

Publié le 01/11/2016 à 14:18

(Photo: 123rf.com)

La Chouette Librairie voulait moderniser son système de gestion et se doter d’un site transactionnel. Elle a bénéficié d'un financement de 15 000 dollars dans le cadre d'un nouveau programme de soutien aux petites entreprises émanant du Réseau des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et des Centres d’aide aux entreprises (CAE).

Grâce à ce coup de pouce, la librairie de Matane cessera bientôt de créer à la main les fiches des 10 000 livres de son inventaire et les gèrera par informatique. «Je vais gagner en efficacité, anticipe Normande Boulay, propriétaire de La Chouette Librairie. Je pense pouvoir ainsi économiser l'équivalent d'un salaire.»

Les Gaspésiens pourront aussi prochainement acheter des livres en ligne à cette librairie, qui fait face à la concurrence de géants comme Amazon. «On essaye de garder les clients dans notre région car de plus en plus de commerces ferment», explique-t-elle. Une agence web locale travaille à concevoir son site, qui sera disponible au début de l’année prochaine. Elle lui fournira aussi des services en marketing en ligne et en gestion des médias sociaux.

L’appui du Réseau des SADC et des CAE devrait permettre à la librairie d’accroître ses profits mais aussi de voir sa valeur augmenter. «Je ne compte pas prendre ma retraite avant plusieurs années mais, à ce moment-là, ce sera plus facile de trouver un repreneur», confie celle qui approche la soixantaine.

Des enjeux majeurs

«Chaque année, des milliards de dollars vont à des sites situés aux États-Unis ou en Ontario alors que ce sont des produits que l’on peut trouver au Québec», déplore Hélène Deslauriers, directrice générale du Réseau des SADC et des CAE. Mieux outiller les PME pour faire face à la concurrence en ligne en développant un site marchand ou en améliorant leur référencement est donc indispensable.

Destiné spécifiquement aux entrepreneurs en région, le nouveau programme est gratifié d’une enveloppe de 4,5 millions de dollars sur trois ans.

Il vise à aider les PME à se faire accompagner par des experts pour faire face à quatre grands défis: innover, préparer la relève, prendre le virage numérique et adopter des pratiques de développement durable.

Des progrès sont également à faire en matière de développement durable, notamment dans le tourisme où les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux efforts des sites touristiques ou des hébergements au niveau de la gestion de l’eau ou des économies d’énergie.

Autre enjeu couvert par le programme Soutien aux petites entreprises: la relève. «Les entrepreneurs tendent à y penser trop tard, à sous-estimer le temps pris par la transaction, ou à avoir des difficultés à faire évaluer leur entreprise», explique-t-elle.

Quant à l’innovation, il s’agit notamment de donner un coup de pouce aux PME afin qu’elles deviennent plus productives en changeant leur système de production, de gestion des inventaires ou des fournisseurs.

Un accès facilité à de l’expertise

Seuls les projets qui ne pourraient voir le jour sans le concours de cette initiative sont soutenus par le programme. Le rôle du Réseau des SADC et des CAE ne se limite pas uniquement à choisir et à financer les projets. Il peut aussi aider les entreprises sélectionnées à dénicher les spécialistes répondant à leurs besoins. En effet, certains d’entre eux comme les fiscalistes en relève ou les évaluateurs d’entreprises sont parfois difficiles à trouver.

«En plus de 30 ans d’existence, nous avons identifié de nombreux consultants, indique-t-elle. Et, nous avons développé des relations fortes avec certaines ressources comme, par exemple, l’Institut de comptabilité verte à l’Université Laval». Encore rare au Québec, cette expertise permet aux entreprises d’identifier les gains de productivité possibles en implantant des mesures de développement durable.

Devenir plus fort

Dans les faits, le programme Soutien aux petites entreprises est déjà actif depuis plusieurs semaines. Environ 50 à 60 entreprises en bénéficieraient déjà.

Au total, le Réseau espère que son initiative profitera à 1000 PME au cours des trois prochaines années.

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

La plupart des A220 de la compagnie Swiss remis en service

11:57 | AFP

« 17 avions de la série C/A220 ont déjà été inspectés (…) Les moteurs sont en parfait état ».

A220 de Swiss cloués au sol: des inspections sont recommandées

Swiss, Delta Air Lines, Air Baltic, Korean Air, EgyptAir et Air Tanzania ont reçu des A220.

Swiss cloue ses appareils A220 au sol

Le transporteur aérien Swiss a décidé de clouer ses 29 appareils A220 (ex-CSeries) en raison de problèmes de moteurs.