Trois PME s'unissent pour bâtir plus grand

Publié le 07/03/2019 à 14:30

Trois PME s'unissent pour bâtir plus grand

Publié le 07/03/2019 à 14:30

Un homme devant des portes.

Alain Gauthier, directeur général de ce nouveau consortium (Photo: courtoisie)

PME DE LA SEMAINE. Intermat, Centre de l’escalier et Boiseries B.G., trois PME du domaine de la finition résidentielle, ont décidé d’unir leur force. Une façon pour ce nouveau consortium, qui devient l’un des plus importants joueurs de ce secteur, de conquérir de nouvelles parts de marché !


« Depuis dix ans, le marché de la construction a beaucoup changé. Aujourd’hui, il ne reste pour ainsi dire plus de terrains à construire, si bien que les villes comme Montréal, Longueuil, Brossard et compagnie visent la densification urbaine et la construction en hauteur », indique Alain Gauthier, directeur général de ce nouveau consortium qui continue pour le moment d’opérer sous ses trois marques de commerce.


Grâce à cette fusion, cette nouvelle entreprise multiplie sa force de frappe pour répondre à ce genre de commandes, qui iront en augmentant, prévoit Alain Gauthier. D’abord, cette nouvelle corporation offre un plus large éventail de produits, comme des escaliers, des portes, des moulures ou d’autres produits d’ébénisterie, tout en voyant sa force de production renforcée.


De plus, en ayant pignon sur rue à la fois à Terrebonne et à Saint-Rémi, en Montérégie, l’entreprise pourra plus facilement couvrir la grande région de Montréal, d’est en ouest. « Avec les problèmes de circulation qui risquent de s’accentuer dans l’avenir, le positionnement géographique devient donc très stratégique. »


Défi logistique


Mais c’est surtout au niveau logistique que le consortium entend renforcer sa position, alors qu’il compte déjà d’importants joueurs comme Broccolini ou Prével parmi sa clientèle.


« Dans un domaine aussi concurrentiel que le nôtre, il faut se différencier avec notre offre de produits et de services. Surtout lorsqu’on a un contrat avec un client construisant des tours de 20, 30 ou 40 étages ! Par exemple, nous avons travaillé sur un immeuble comptant 230 unités qui étaient presque toutes personnalisées. Ce n’est pas tout le monde qui peut livrer des commandes de cette complexité », explique Alain Gauthier.


En effet, habiller l’intérieur d’immeubles de cette taille peut devenir tout un casse-tête ! Par exemple, illustre-t-il, si chacun des 230 condos compte dix portes, il faut livrer 2300 poignées. Et elles ne sont pas toute pareille… Sans compter les moulures, les escaliers, les boiseries et autres qui s’ajoutent à la finition. Ce qui demande une logistique à toute épreuve !


« Nous avons vraiment développé une façon de faire qui permet à nos clients de gagner du temps. On investit beaucoup sur la précision et l’exécution », explique le directeur général. Par exemple, les produits sont non seulement livrés à temps et directement au bon étage, mais conçus sur mesure et numérotés pour que les ouvriers n’aient qu’à les installer.


Pour conserver leur longueur d’avance, les trois joueurs maintenant réunis entendent bien pousser encore plus loin cette recherche de productivité et d’innovation, notamment grâce à l’embauche de ressources uniquement dédiées à cet aspect du travail.


Car la R et D, notamment dans la façon de gérer les projets, est un point phare pour que l’entreprise demeure chef de file dans son domaine, explique le directeur général.


« Il faut s’assurer qu’on devienne un élément dans la chaîne de valeur, une solution dans le modèle d’affaires de nos clients. » Déjà, la nouvelle compagnie a reçu un appui de taille, avec un soutien financier de 3,2 M$ du Fond régional de solidarité de la FTQ Lanaudière.


Dans un avenir rapproché, tout en complétant l’intégration harmonieuse des trois entités, la nouvelle entreprise tentera de maintenir le cap sur la croissance.


Tout un défi, estime Alain Gauthier. « C’est comme construire un avion en vol », illustre-t-il. Mais le directeur général est certain qu’ils pourront prendre de l’altitude et vise même de s’envoler vers le reste du Canada et les États-Unis d’ici cinq ans.


Intermat, Centre de l’escalier et Boiseries B.G en quelques chiffres:


Nombre d’employés : 200


Chiffre d’affaires : plus de 50 M$


Année de création : 2019


Marchés desservis : La grande région de Montréal


Emplacement du siège social : Terrebonne


Objectif pour la prochaine année : Réussir l’intégration des trois entreprises tout en maintenant le cap sur la croissance


 


 

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Mauvaises créances immobilières: fin de la baisse?

04/04/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INIVTÉ. Depuis 2015, le nombre de préavis d'exercice diminue. Mais en ce début d'année, il a cessé de baisser.

Plus d'acheteurs étrangers, mais la proportion demeure faible

19/03/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les Chinois représentent le tiers des acheteurs étrangers de propriétés résidentielles à Montréal.

À la une

À surveiller: Bombardier, Savaria et CGI

09:01 | Gagnon, Jean

Que faire avec les titres de Bombardier, Savaria et CGI? Voici quelques recommandations d'analystes.

10 choses à savoir vendredi

Tesla s'effondre dans le solaire. le marc de café pour remplacer l'huile de palme. C'est payant, d'abattre les drones!

Tableaux comparatifs d'épargne pour la retraite: attention!

BLOGUE INVITÉ. Ces tableaux peuvent receler un petit mensonge…