Heures travaillées: travailler moins, mais mieux au Québec qu’aux États-Unis

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Janvier 2019

Heures travaillées: travailler moins, mais mieux au Québec qu’aux États-Unis

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Janvier 2019

Par Marie-Pier Frappier

[Photo : 123RF]

Le rapport de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ), diffusé début janvier, analyse la durée de travail au Québec en la comparant principalement à celle des États-Unis et au reste du Canada.

Il ressort sans surprise que cette durée est plus élevée chez les travailleurs américains. Aux États-Unis, les semaines de travail de 40 heures (mais aussi de 41 heures ou plus) sont plus fréquentes, alors qu'au Québec, ce sont surtout les semaines de 30 à 39 heures.

On ne peut cependant pas déplorer de manque à gagner du point de vue économique, selon les chercheurs, puisque les Québécois sont plus nombreux à travailler.

Les résultats doivent aussi être mis en perspective avec le fait qu'il y a au Québec un taux d'emploi souvent supérieur à celui des États-Unis, rappelle l'ISQ.

Ainsi, l'écart dans les heures travaillées par habitant est apparu moindre dans certaines sous-populations et a parfois même disparu.

Par ailleurs, la législation et la couverture syndicale étant plus étendues au Québec, elles ont pu avoir un impact sur les durées de travail.

L'ISQ mentionne le cas de mères québécoises ayant des enfants âgés de moins de 18 ans. Ces dernières travaillent moins, mais sont plus nombreuses en proportion sur le marché du travail.

Enfin, la comparaison au sein du Canada montre que la durée du travail est plus faible au Québec, mais que l'écart est moins prononcé avec l'Ontario, alors que l'écart le plus élevé s'observe avec l'Alberta, en raison du régime de travail distinctif.

À la une

Hausse des émissions de GES au Canada en 2019

Les dernières données démontrent que ces niveaux d’émissions sont plus proches de ce qu’ils étaient en 2005.

Sobeys ramène la «prime confinement»

Par exemple, un employé qui travaille une semaine de 40 heures gagnerait une prime de 100 $ pour cette période.

Grève au port: pas d'autre choix que de riposter, disent les débardeurs

Il y a 39 minutes | La Presse Canadienne

Les membres s’occuperont de tous les conteneurs liés à la pandémie.