Heures travaillées: travailler moins, mais mieux au Québec qu’aux États-Unis

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Janvier 2019

Heures travaillées: travailler moins, mais mieux au Québec qu’aux États-Unis

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Janvier 2019

Par Marie-Pier Frappier

[Photo : 123RF]

Le rapport de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ), diffusé début janvier, analyse la durée de travail au Québec en la comparant principalement à celle des États-Unis et au reste du Canada.

Il ressort sans surprise que cette durée est plus élevée chez les travailleurs américains. Aux États-Unis, les semaines de travail de 40 heures (mais aussi de 41 heures ou plus) sont plus fréquentes, alors qu'au Québec, ce sont surtout les semaines de 30 à 39 heures.

On ne peut cependant pas déplorer de manque à gagner du point de vue économique, selon les chercheurs, puisque les Québécois sont plus nombreux à travailler.

Les résultats doivent aussi être mis en perspective avec le fait qu'il y a au Québec un taux d'emploi souvent supérieur à celui des États-Unis, rappelle l'ISQ.

Ainsi, l'écart dans les heures travaillées par habitant est apparu moindre dans certaines sous-populations et a parfois même disparu.

Par ailleurs, la législation et la couverture syndicale étant plus étendues au Québec, elles ont pu avoir un impact sur les durées de travail.

L'ISQ mentionne le cas de mères québécoises ayant des enfants âgés de moins de 18 ans. Ces dernières travaillent moins, mais sont plus nombreuses en proportion sur le marché du travail.

Enfin, la comparaison au sein du Canada montre que la durée du travail est plus faible au Québec, mais que l'écart est moins prononcé avec l'Ontario, alors que l'écart le plus élevé s'observe avec l'Alberta, en raison du régime de travail distinctif.

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Que disent l'emploi et d'autres signaux pour la suite en Bourse?

BLOGUE. L'emploi est un indicateur contraire parce que le chômage ne peut que s'améliorer après une récession.

Statistique Canada: nouveaux reculs de l'emploi au pays en avril dernier

Comparativement à mars, l’emploi salarié a reculé dans toutes les provinces en avril.

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...