PME: le moral des entrepreneurs québécois encore dans les talons

Publié le 26/11/2015 à 07:33

PME: le moral des entrepreneurs québécois encore dans les talons

Publié le 26/11/2015 à 07:33

Par lesaffaires.com

Le baromètre de la FCEI de novembre.

Contrairement à leurs voisins ontariens, les entrepreneurs du Québec continuent d’avoir le moral bas.

L’indice du Baromètre des affaires de la FCEI pour le Québec a encore régressé en novembre, ayant perdu un demi-point pour s’établir à 56,5. Il se situe sous la moyenne nationale de 58,7 et nettement sous celui des entrepreneurs ontariens, qui s’élève à 63.

En fait, les entrepreneurs québécois sont les plus pessimistes du pays après ceux de la Saskatchewan(52,7) et de l’Alberta(37,4), fortement touchés par l’effondrement du prix des matières premières.

L’indice est à un niveau reflétant une performance et des perspectives économiques légèrement sous la moyenne, expliquent les économistes de la FCEI.

Faibles perspectives d’embauche

Par ailleurs, les plans d’embauches demeurent faibles chez les propriétaires de PME. Seulement 15% de ceux qui participent au sondage de la FCEI prévoient recruter du personnel, tandis que 19% d’entre eux comptent réduire leur main-d’oeuvre.

Cela dit, la pénurie de main-d’oeuvre qualifiée demeure une préoccupation pour 43% des PME du Québec.

Soulignons enfin que 47% des entrepreneurs québécois pensent que la performance de leur entreprise est bonne, ce qui est jugé comme étant un bon résultat par les économistes de la FCEI.

Cette dernière donnée contraste avec le niveau d’optimisme reflété par l’indice.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...