Les chauffeurs de Téo Taxi se syndiquent

Publié le 15/10/2018 à 16:48

Les chauffeurs de Téo Taxi se syndiquent

Publié le 15/10/2018 à 16:48

Par La Presse Canadienne

(Photo: courtoisie)

Les chauffeurs de Téo Taxi, une filiale de Taxelco, une des entreprises qui appartient à la société d'investissement d'Alexandre Taillefer, viennent de se syndiquer.

Les 400 chauffeurs seront membres du Syndicat des Teamsters, affilié à la FTQ. Le Tribunal administratif du travail a rendu sa décision lundi, reconnaissant ainsi l'accréditation syndicale.

Les Teamsters avaient déposé la requête en accréditation le 31 juillet dernier, ayant fait signer des cartes d'adhésion au syndicat par une majorité des travailleurs susceptibles d'être membres du futur syndicat.

Et l'employeur ne s'est pas opposé à la requête en accréditation, a précisé à La Presse canadienne Stéphane Lacroix, directeur des communications et des affaires publiques pour le syndicat.

Téo Taxi est l'une des entreprises de Taxelco. Contrairement aux autres chauffeurs de taxi, les employés de Téo Taxi sont des salariés - c'est pourquoi ils peuvent se syndiquer.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Le Fonds de solidarité FTQ veut convaincre plus de jeunes

«Cette année, plus de la moitié de nos nouveaux actionnaires avaient moins de 40 ans.»

Mediagrif revend LesPAC à perte, le titre plonge de 17%

Mis à jour le 17/06/2019 | Dominique Beauchamp

L'espoir que l'examen stratégique mène à une mise en vente de l'entreprise s'évapore pour l'instant.

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.