VMware lance un centre de recherche et développement à Montréal

Publié le 11/10/2022 à 10:30

VMware lance un centre de recherche et développement à Montréal

Publié le 11/10/2022 à 10:30

Par Emmanuel Martinez

Le Centre de recherche et d’innovation NG-AI de VMware à Montréal sera situé dans les locaux de l’incubateur technologique Centech. (Photo : Courtoisie)

L’entreprise américaine VMware a annoncé mardi l’ouverture du Centre de recherche et d’innovation NG-AI à Montréal aux locaux de l’incubateur technologique Centech.

La multinationale californienne mettra donc son savoir-faire et sa technologie dans le domaine de l’infrastructure multi-infonuagique, de la réseautique avancée et du développement d’applications modernes, notamment par le biais de l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique (ML). L’objectif est de créer des solutions adaptées à la 5G et à la 6G qui se déploient avec facilité.

«On crée quelque chose d’unique à Montréal, a affirmé en entrevue téléphonique Benoit Pelletier, directeur du Centre de recherche et d’innovation NG-IA et alliances stratégiques. On veut enrichir cet écosystème et le rendre plus efficace. On désire faire fleurir des talents. Cela va être utile pour tout le Québec.»

Trois composantes

Ce projet se décline en trois parties. Premièrement, il y a un volet de recherche appliquée en partenariat avec l’OSBL Mitacs. Des universitaires pourront ainsi essayer de mettre sur pied des technologies qui répondent à des critères de durabilité, d’Internet à réseau ouvert et d’équité numérique. Par exemple, des scientifiques de l’Université de Sherbrooke tenteront de trouver des solutions pour aider des personnes en perte autonomie qui souffrent de maladie neurologique grâce à de la réalité augmentée.

«Le nouveau centre de recherche et d’innovation NG-AI permettra une collaboration locale, nationale et internationale en matière de recherche, et contribuera de manière significative à l’écosystème d’innovation de Montréal», croit pour sa part John Hepburn, PDG de Mitacs, par communiqué.

Deuxièmement, un laboratoire donnera l'occasion aux jeunes pousses et aux chercheurs de tester leurs concepts grâce à des logiciels et à du matériel informatique de pointe. Finalement, les partenaires triés sur le volet pourront utiliser des solutions VMware Tanzu et des technologies à code source ouvert pour la création d’application fonctionnant avec de la 5G et de la 6G. «Avoir accès à la technologie VMware Tanzu est un avantage incroyable pour nos entrepreneurs, a précisé Richard Chenier, directeur général de Centech. L’accès à ces puissants outils permettra aux entreprises en démarrage de déployer rapidement des applications modernes, accélérant considérablement le temps de mise en marché et permettant leur déploiement dans n’importe quel environnement.»

Fournisseur de services multi-infonuagiques pour des applications, VMware n’est pas en mesure de dire combien de projets elle approuvera annuellement ni de chiffrer ses engagements à Montréal, mais Benoit Pelletier estime qu’il s’agit de plusieurs millions de dollars. L’entreprise soutient qu’à moins d’exception, elle ne désire pas mettre la main sur la propriété intellectuelle des partenaires qu’elle appuie, mais elle espère que les entreprises qu’elle encouragera utiliseront ses produits.

Sur le même sujet

Ottawa investit 340 M$ dans un projet de Nokia pour la transition vers la 5G

Ottawa s’attend à ce que son investissement entraîne la création de 340 emplois «pour la classe moyenne».

IBM Canada établit un nouveau centre d’innovation à Calgary

Selon la société informatique, le projet créera 250 nouveaux emplois dans l’industrie technologique.

À la une

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.

Robert Miller, visé par des allégations, quitte la direction de Future Electronics

Radio-Canada a rapporté des allégations selon lesquelles il aurait payé des mineures pour des relations sexuelles.