Absolunet s'apprête à faire sonner les caisses aux États-Unis

Publié le 14/07/2016 à 11:15

Absolunet s'apprête à faire sonner les caisses aux États-Unis

Publié le 14/07/2016 à 11:15

Par Pierre Théroux

Martin Thibault [Photo: Simon de Montigny]

PME DE LA SEMAINE - Absolunet souhaitait depuis un certain temps étendre davantage ses frontières. L’agence de commerce électronique et de marketing numérique vient de faire un grand pas en avant en implantant une division américaine, à Kansas City dans l’État du Missouri. 

«Notre croissance passe principalement par les États-Unis. D’autant qu’il s’agit d’un marché où on peut valoriser encore plus nos services», constate Martin Thibault, président et cofondateur de cette entreprise de Boisbriand, lancée il y a plus de 15 ans et devenue l’une des plus importantes firmes canadiennes spécialisées en commerce électronique.

Cette expansion survient alors qu'Absolunet connaît déjà un certain succès chez nos voisins du sud où elle compte notamment les géants Fujifilm et RR Donnelley parmi sa clientèle. Ses ventes américaines représentent aujourd'hui quelque 10 % de son chiffre d’affaires, comparativement à environ 5 % il y a trois ans. L’entreprise prévoit que le marché américain fournira jusqu’à 30 % des ses revenus d’ici trois ans.

Absolunet ne compte toutefois pas sur la faiblesse du dollar canadien pour assurer cette croissance. «Notre stratégie de développement n’a jamais été basée sur le taux de change. On ne se présente pas aux États-Unis comme une entreprise qui peut sous-traiter des activités de commerce électronique à bas prix, bien au contraire», indique M. Thibault.

La PME estime même qu’elle peut y vendre ses services 50 % plus chers qu’au Canada parce que sinon, «les entreprises américaines se méfient et on perd de la crédibilité», explique le titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université du Québec à Montréal.

Certifications américaines

Pour appuyer son expansion aux États-Unis, l’entreprise a investi massivement ces dernières années dans la formation de ses employés qui lui a notamment permis l’obtention de certifications auprès d’importants partenaires américains comme Magento et inRiver, connus mondialement pour avoir développé des plateformes de commerce électronique pour les entreprises et les commerces.

Ces efforts ont porté fruit : Absolunet est aujourd’hui un partenaire certifié Or de Magento et a été nommé partenaire de l’année en Amérique du Nord par inRiver au cours des deux dernières années. «Ça nous a donné une plus grande notoriété et ouvert des portes», indique M. Thibault. L’expansion d’Absolunet aux États-Unis a d’ailleurs fait l'objet de discussions constantes avec ces partenaires. «Ils souhaitaient qu’on s’y installe pour avoir une présence sur place et une plus grande proximité avec la clientèle», précise-t-il.

Kansas City, située en plein centre des États-Unis, s’est avérée l’emplacement idéal pour déployer les activités de l’entreprise dans l’ensemble du pays. «On peut facilement se rendre dans l’ouest ou dans l’est des États-Unis à partir de cette ville», note M. Thibault.

Le siège social de Magento, situé non loin de là à Chicago, a aussi penché dans la balance. De même que le recrutement de Jason Hughes, nommé vice-président, Ventes, États-Unis, qui vit à Kansas City. Cet entrepreneur américain avait auparavant lancé et vendu deux start-ups du secteur des technologies de l’information.

Absolunet mise aussi sur la notoriété acquise au fil des ans auprès d’entreprises d’ici pour faire également sa marque aux États-Unis. «C’est le track record qui fait foi de tout. Une entreprise qui investit des centaines de milliers de dollars pour offrir un site transactionnel efficace s’attend à voir des résultats. Il faut faire sonner la caisse», illustre M. Thibault.

Le détaillant Primeau Vélo peut en témoigner. Depuis l’implantation de son site transactionnel par Absolunet, il y a moins d’un an, «les ventes par Internet ont triplé. L’achalandage en magasin a aussi augmenté», affirme le propriétaire et président Éric Primeau. Absolunet a complètement revu le design du site internet de Primeau, permettant au détaillant de vélo d’y afficher maintenant tout son inventaire.

L’agence, qui compte une centaine d’employés, a collaboré à l’implantation de sites transactionnels de dizaines d’autres entreprises et marques québécoises, notamment SAIL, Structube, La Vie en Rose, Loto-Québec, Bentley ou encore Souris Mini. «La situation s’améliore mais les détaillants québécois ont encore du rattrapage à faire en matière de commerce électronique», constate M. Thibault, en soulignant que l’implantation et l'optimisation du commerce électronique dans les entreprises de B2B montrent aussi du retard. Le récent dévoilement de la Stratégie numérique du gouvernement du Québec, qui vise entre autres à accélérer l'adoption du commerce électronique par les entreprises, pourrait améliorer la situation et accentuer l’essor d’Absolunet au Québec.

En quelques chiffres :

Année de fondation : 1999

Nombre d’employés : 105

Chiffres d’affaires : 11 M$

Objectif d’ici trois ans : Doubler le chiffre d’affaires, en misant principalement sur son développement aux États-Unis, et accroître ses effectifs de 50 %.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Washington prévoit une croissance de 3,2% en 2019

11/03/2019 | AFP

Elle prévoit aussi davantage de fonds pour la défense et pour le financement d’un mur anti-immigration.

La croissance économique canadienne ralentit au 4e trimestre

01/03/2019 | AFP

La croissance en rythme annuel a été deux fois moins importante que ce que prévoyait la moyenne des économistes.

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

15:31 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

15:15 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

10:49 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».