60 secondes avec : Mathieu Harnois, agent de gestion du personnel au CHUM


Édition du 27 Août 2015

60 secondes avec : Mathieu Harnois, agent de gestion du personnel au CHUM


Édition du 27 Août 2015

Par Matthieu Charest

Mathieu Harnois, agent de gestion du personnel au CHUM.

Vous devez recruter des centaines de candidats en soins infirmiers chaque année. Comment réussissez-vous à vous distinguer de vos concurrents, les autres hôpitaux ?

Quel que soit l'hôpital, les mêmes salaires sont offerts, étant donné que ce sont des postes syndiqués. Puisque nous ne pouvons pas attirer des candidats pour des raisons purement salariales, nous devons trouver d'autres façons de nous démarquer. D'abord, nous approchons les futurs infirmiers le plus tôt possible dans leur cheminement scolaire, et nous leur proposons un plan d'accompagnement de carrière. Après leur première année d'études, pendant l'été, nous les engageons comme préposés aux bénéficiaires ou pour accomplir des tâches connexes, aux services alimentaires ou à l'entretien, par exemple. Pendant l'été suivant leur deuxième année, nous leur donnons encore plus de responsabilités, avec des tâches semblables à celles des infirmiers auxiliaires. Puis, nous les embauchons à la fin de leurs études, et nous les aidons à préparer leur examen de l'Ordre [des infirmières et infirmiers du Québec]. Nous offrons aussi des programmes d'orientation et de formation très complets à l'interne. Par exemple, nous avons des salles de simulation à leur disposition.

Participez-vous à plusieurs foires d'emploi dans les cégeps et les universités ?

Nous assurons une présence dans les écoles tout au long de l'année scolaire. Certains de nos employés viennent parler aux étudiants, ce qui leur donne la chance de discuter avec leurs supérieurs. Nous participons aussi aux salons, surtout à Montréal et en périphérie. Nous n'allons pas nécessairement sur place à Québec ou à Saguenay, mais nous veillons à y offrir de la documentation ou des entrevues par Skype. En même temps, les personnes qui veulent travailler à Montréal vont nous trouver. Le CHUM, c'est quand même impressionnant.

Quels sont vos prochains grands défis en matière de recrutement ?

Il faut pourvoir les postes dans le nouveau CHUM, qui ouvrira à l'automne 2016, et continuer d'engager du personnel pour l'hôpital Notre-Dame, un ancien bâtiment qui est moins bien équipé en nouvelles technologies. Notre défi sera de vendre en même temps du «vieux» et du «neuf» auprès des candidats.

Mathieu Harnois obtient un baccalauréat en ressources humaines à l'UQAM en 2009. Il travaille par la suite pour les enseignes Rona et Réno-Dépôt en tant que recruteur, avant de se joindre à l'équipe du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) en 2010.

> 460 : Nombre d'infirmiers embauchés par le CHUM en 2014, une année record. Le nombre de recrues devrait passer à 350 cette année et atteindre près de 420 en 2016, année d'ouverture du nouvel établissement.

À la une

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.