Lauren Zalaznick

Publié le 21/01/2011 à 15:36, mis à jour le 21/01/2011 à 15:45

Lauren Zalaznick

Publié le 21/01/2011 à 15:36, mis à jour le 21/01/2011 à 15:45

Par Premium

« Quand j’ai exprimé mon désir de diriger iVillage, ça a soulevé tout un débat : comment une “femme du câble” pourrait-elle réussir à prendre le virage numérique ? »

« En novembre 2007, NBC Universal a fait l’acquisition de la chaîne de télé Oxygen. Je dirigeais alors depuis trois ans Bravo, une chaîne culturelle par câble du groupe, et voilà qu’on m’imposait le lourd fardeau de créer une nouvelle chaîne de culture populaire. En plus, je venais de vivre un accouchement très difficile. On devait repositionner Oxygen en seulement quelques mois, et on nous avait imposé des objectifs de rendement ambitieux. Le plus difficile, ç’a été de former ma nouvelle équipe. Je n’avais pas le choix : il fallait que je puise dans mon équipe de Bravo et que j’en transfère une partie à Oxygen. J’avais peur de compromettre l’équilibre d’une équipe championne.

« J’ai commencé par envoyer notre génie du marketing et des technologies numériques à la nouvelle chaîne, puis j’ai muté notre spécialiste en création et notre responsable du développement. Le danger, en retirant ces piliers de chez Bravo, c’était que tout s’écroule comme un château de cartes. Mais j’ai senti qu’il serait encore plus risqué d’aller recruter du personnel à l’extérieur.###

« De plus, je devais traiter avec mes patrons, et leur garantir que tout allait rondement. Mon argument-choc, c’était que ces mouvements de personnel n’avaient rien à voir avec ce qui se passait chez Bravo : Oxygen avait besoin des compétences de ces gens-là, point.

« Or, c’est justement à cette époque que le patron du site Web féminin iVillage a quitté son poste — et que je me suis proposée pour assurer la relève, parce que je voulais que le site devienne un des plus grands atouts du groupe. Jeff Zucker, le PDG de NBC Universal, m’a tout de suite répondu : “Non, vous en avez déjà plein les bras. Soyez raisonnable ! ” En fait, mon désir suscitait tout un débat : comment une “femme du câble” pourrait-elle réussir à prendre le virage numérique ?

« Ce “non” a tenu pendant quelques mois, puis, grâce à un argument massue, j’ai fini par arracher un “oui” à la haute direction. “Ce que je veux créer, ai-je expliqué, c’est un outil de ventes et de marketing pour toute la clientèle féminine des médias de NBC Universal. Je veux qu’iVillage devienne le pivot autour duquel va s’organiser tout ce qu’on offre à cette clientèle.” Je me suis alors engagée à rétablir la valeur du site, et même à la faire progresser en quelques années.

« Et la haute direction a accepté. Mais sans consentir le moindre nouvel investissement. À partir de là, on a dû démanteler le site iVillage pour mieux le reconstruire. Et, aujourd’hui, pour la première fois, il a atteint sa cible [30 millions de visiteurs uniques chaque mois], et il est rentable.

« On doit prendre un tas de décisions chaque jour — et être capables de les assumer, l’une après l’autre. Je pense que c’est ce qui fait d’un individu un véritable acteur, et pas un simple consultant. »

Propos recueillis par Diane Brady, Bloomberg Businessweek

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Élections fédérales: les grands enjeux économiques

11/10/2019 | Les Affaires

ÉLECTIONS FÉDÉRALES. Les Affaires vous présente des entrevues économiques avec six formations politiques.

Actifs échoués: les hydrocarbures canadiens sont-ils à risque?

ANALYSE - Les énergies fossiles risquent de devenir l'équivalent des lignes fixes pour la téléphonie mobile.

Ă€ surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

12/10/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.