Gestionnaires, partagez vos peurs!

Publié le 30/08/2021 à 11:25

Gestionnaires, partagez vos peurs!

Publié le 30/08/2021 à 11:25

Par Catherine Charron

Cela vous sera bénéfique, tout autant qu'à votre équipe. Un pensez-y-bien en cette période marquée par les incertitudes. (Photo: 123RF)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


Pour traverser une tempête, un dirigeant devrait faire preuve de stoïcisme, être fort et droit afin que son équipe s’en sorte sans heurts... Bien au contraire, mettent en lumière d'éminents chercheurs.

Alors que le plus récent sondage de Solutions Mieux-Être Lifeworks révèle que le moral des gestionnaires en juillet est plus bas que celui de leurs collègues, l'assistante-professeur et le professeur de l’Université de Zurich Lauren C. Howe et Jocen I. Menges, le co-fondateur de Curve, John Monks ont démontré au Harvard Business Review que ce sont les cadres qui partagent leurs inquiétudes qui s’en sortent le mieux, et leur équipe avec eux !

En croisant leurs données tirées d'une trentaine de témoignages avec d’autres recherches, ils ont conclu qu’en ignorant leurs émotions négatives, que ce soit pour être pragmatique ou pour porter des lunettes roses, ces dirigeants étaient toujours plus malheureux, ce qui affecte ultimement leur productivité. Cela crée aussi une distance avec les membres de leur équipe, qui ne ressentent pas le même besoin de gommer leurs émotions négatives et vivent plutôt pleinement leurs inquiétudes.

À l’inverse, les leaders qui parlent de leur anxiété en réduisent les effets négatifs sur leur santé mentale, et créent un climat de partage qui est bénéfique pour leur équipe. Comment parvenir à déconstruire vos préjugés internalisés et devenir ce gestionnaire à livre ouvert ? Voici six pistes de solutions:

 

  1. Prenez le temps de faire régulièrement une introspection. C’est bien beau de partager ses émotions, encore fait-il parvenir à les identifier.
  2. Bâtissez votre aisance en partageant d’abord de petites inquiétudes avant de déballer vos pires cauchemars.
  3. Planifiez le moment où vous ferez part de ce qui vous stresse, afin que votre auditoire soit disposé à vous écouter.
  4. Misez sur le timing lorsque vous souhaiterez partager vos émotions.
  5. Inspirez par l’exemple : demandez de l’aide, répondez aux appels de votre entourage, changez de perspective, et prenez le temps de vous déconnecter !
  6. Si vous n’êtes pas fier de la manière dont vous avec gérez une émotion négative, partagez-le avec votre équipe. Ce processus réflectif pourrait créer des petits.

 

Lequel de ces trucs mettrez-vous en pratique?

 

Sur le même sujet

Difficile d'entreprendre quand on rejette le succès

01/02/2023 | Pierre Graff

BLOGUE INVITÉ. La part des entrepreneurs dans la population active est inférieure à celle dans les autres provinces.

Il faut s’inspirer de l’Université de Moncton!

31/01/2023 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Pour le recteur, la créativité, la langue française et la diversité sont essentielles au succès.

À la une

Bourse: Wall Street boosté par Facebook

Mis à jour à 18:56 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a limité ses pertes grâce au secteur des technos.

Alphabet déçoit avec des revenus et un bénéfice net inférieurs aux attentes

16:34 | AFP

Son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Amazon dépasse les attentes avec plus de 149G$ de chiffre d’affaires au 4T

16:29 | AFP

À Wall Street, son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.