Dose de rappel: Apple maintient le cap

Publié le 18/01/2022 à 07:30

Dose de rappel: Apple maintient le cap

Publié le 18/01/2022 à 07:30

Par Catherine Charron

Les employés du géant de la techno devront prouver qu'ils ont reçu leur dose de rappel. (Photo: 123RF)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Même si la Cour suprême américaine a écarté du revers de la main l’obligation d’imposer le vaccin ou les tests de dépistage chez les grands employeurs la semaine dernière, Apple lui, ne change pas de cap.

Dès le 24 janvier prochain, ses salariés non vaccinés ou qui refusent de dévoiler leur statut vaccinal devront fournir un test antigénique négatif s’ils souhaitent mettre les pieds au boulot.

Dans une note envoyée à ses équipes, l'entreprise de Cupertino a révélé de nouvelles mesures pour tenter de freiner la propagation du variant Omicron, stipulant que la dose de rappel était la meilleure arme contre la version grave de la maladie, rapportait le 15 janvier 2022 The Verge.

On ne sait toutefois toujours pas si cette disposition s’appliquera autant aux employés du siège social qu’à ceux en magasin. Chose certaine, tous seront tenus d'obtenir leur dose de rappel du vaccin contre le coronavirus d’ici au 15 février 2022.

Apple n’est pas la seule à instaurer une telle consigne: Meta, la société derrière Facebook, a annoncé un dispositif similaire pour sa main-d'œuvre basée aux États-Unis. Ceux-ci devront recevoir leur dose de rappel d’ici à leur retour au bureau en mars prochain.

À partir du moment où ils seront éligibles à prendre un rendez-vous pour leur dose de rappel, les travailleurs d’Apple auront quatre semaines pour se la faire administrer. S’ils la refusent, ils devront passer fréquemment des tests de dépistage avant de se présenter sur leurs lieux de travail, que ce soit en boutique ou au siège social de l’organisation.

En date du 15 janvier, aux États-Unis, 24,1% de la population a reçu sa dose de rappel, alors que 62,9% des Américains avaient leurs deux premières, selon Our World in Data.

Les Affaires a tenté de savoir si les employés canadiens d'Apple avaient obtenu un message similaire, mais l’entreprise n’a toujours pas donné suite à la requête.

 

Quoi faire pour trouver le bon investisseur privé? L'investissement privé peut parfois sembler être une démarche périlleuse aux PME à la recherche de financement. Après tout, il n'est pas simple de trouver le bon partenaire qui saura propulser vos activités, et non alourdir la gestion de vos affaires.

Sur le même sujet

À surveiller: Canada Goose, Héroux-Devtek et Apple

24/05/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Canada Goose, Héroux-Devtek et Apple? Voici quelques recommandations d’analystes.

Faut-il faire payer aux «GAFA» les réseaux de télécommunications? Bruxelles ressuscite une idée controversée

06/05/2022 | AFP

Bruxelles envisage une «juste contribution» des géants du numérique au risque d'ébranler le principe de neutralité.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en hausse pour la première fois en deux mois

Mis à jour le 27/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de plus de 200 points.

La Banque Nationale surpasse les attentes tandis que l'horizon économique s'assombrit

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Nationale montraient des hausses de revenus pour tous ses secteurs.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco

27/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.