Devenir mentor

Publié le 27/10/2008 à 12:54

Devenir mentor

Publié le 27/10/2008 à 12:54

Par lesaffaires.com

On me demande d'être le mentor d'un nouvel employé qui sera sous ma responsabilité. Dois-je accepter? Comment garder le lien d'autorité lorsqu'on est mentor?


- Martine, Montréal


Réponse

Le mentorat se fait habituellement sur une base volontaire, tant pour le mentor que pour son protégé : si on vous demande d'être le mentor d'un nouvel employé, le faites-vous par obligation ou y voyez-vous une opportunité d'aider le nouvel employé à cheminer dans son apprentissage au sein de l'organisation?

Qu'en est-il de l'employé? Est-il disposé à entreprendre avec vous une relation à long terme durant laquelle il profitera de vos conseils et consolidera son autonomie?

Si vous vous engagez tous les deux librement dans une relation de mentorat, cela suppose que vos personnalités sont compatibles et que vous, en tant que mentor, avez des connaissances et une expérience qui permettront à votre protégé d'assumer pleinement le rôle pour lequel il a été engagé.

Une relation de mentorat constructive est basée sur la confiance mutuelle et la capacité du mentor à aider son protégé à trouver des moyens de relever les défis qu'il rencontre, et non à lui dire quoi faire. Une relation de mentorat basée sur l'autorité ne prédispose pas à la réciprocité avec le protégé. Si vous croyez être en mesure d'établir une relation d'ouverture, de respect mutuel, voire de complicité, avec votre protégé, alors allez-y! Assumez le rôle de mentor : vous et votre protégé en sortirez gagnants!

À la une

Consigne: reprise des contenants le 8 juin sauf sur l'île de Montréal

La reprise de ces contenants sur l’île de Montréal prendra quant à elle effet le 22 juin.

À surveiller: Banque Royale, Québecor et Gildan

Que faire avec les titres de Banque Royale, Québecor et Gildan

Trump veut «encadrer» les réseaux sociaux

09:15 | AFP

Donald Trump, pointé du doigt par Twitter pour des messages «trompeurs», veut «encadrer» les réseaux sociaux.