Coups de pouce financiers

Publié le 22/08/2009 à 15:29

Coups de pouce financiers

Publié le 22/08/2009 à 15:29

Par Pierre Théroux

iStock

 

Divers fonds ou sources de financement ont récemment été créés pour appuyer les nouvelles technologies. En voici quelques-uns.

Les énergies renouvelables

Lancé il y a un an par l'Agence de l'efficacité énergétique, ce programme finance des projets de démonstration de technologies et de procédés innovateurs qui permettent la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Il vise à réduire la consommation d'énergie fossile ou à remplacer les carburants et combustibles fossiles par de l'énergie renouvelable. Les projets admissibles doivent être réalisés au Québec et receler un bon potentiel de commercialisation.

 

 

Le programme est doté d'une enveloppe de 110 millions de dollars et s'échelonne jusqu'en 2012.

L'aide financière peut atteindre 3 millions par projet et prend la forme d'une aide remboursable ou non selon le montant accordé.

L'efficacité énergétique

L'Agence de l'efficacité énergétique a aussi mis de l'avant le Programme de promotion de l'efficacité énergétique (PPEE). Les projets admissibles doivent encourager le développement de nouvelles technologies en efficacité énergétique et en production d'énergie. Le montant maximal accordé pour un projet s'élève à 195 000 $ et les promoteurs doivent investir au moins 25 % des coûts admissibles du projet.

Les initiatives doivent porter sur la recherche, l'expérimentation, le développement, la valorisation et le transfert. L'aide peut aussi être accordée pour la démonstration, le mesurage, la précommercialisation ou la diffusion.

Les technologies propres

Le Fonds Cycle Capital, doté d'une enveloppe de 80 millions et géré par le gestionnaire de fonds en capital de risque Cycle Capital Management, est spécialisé dans le secteur des technologies propres et des énergies renouvelables. Les investissements sont réalisés dans des entreprises et des projets qui contribuent à la réduction des gaz à effet de serre et au développement durable.

Le Fonds investit entre 1,5 et 3 millions de dollars par tour de financement, et vise à investir de 4 à 7 millions par entreprise.

Le développement durable et les biocarburants

Créée par le gouvernement du Canada en 2001, la fondation Technologies du développement durable du Canada (TDDC) gère deux fonds dotés d'une enveloppe de plus d'un milliard de dollars.

D'une valeur de 550 millions de dollars, le fonds Technologies du DD soutient la dernière phase de développement et de démonstration précommerciale de projets qui touchent les changements climatiques, la pureté de l'air, la propreté de l'eau et la salubrité des sols.

Le Fonds de biocarburants ProGen, avec ses 500 millions, soutient la création d'installations de démonstration à grande échelle, premières du genre, qui produiront les combustibles renouvelables de la prochaine génération.

À la une

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d'ici 2026

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

C’est un total de 295 millions $ qui seront consacrés à différentes mesures.

Entreprises et consommateurs prévoient une forte inflation, selon la banque centrale

L’inflation est le problème économique le plus important pour les consommateurs.

Des lignes aériennes demandent de mettre fin aux tests de dépistage à l'arrivée

Il y a 16 minutes | La Presse Canadienne

Air Canada, WestJet et l’aéroport Pearson demandent un transfert de la capacité de test des aéroports vers la communauté