Sept idées pour stimuler l'entrepreneuriat

Publié le 17/11/2011 à 09:55, mis à jour le 17/11/2011 à 10:48

Sept idées pour stimuler l'entrepreneuriat

Publié le 17/11/2011 à 09:55, mis à jour le 17/11/2011 à 10:48

Par Marie-Claude Morin

[Photo : World Entrepreneurship Forum]

Pendant quatre jours, lors du World Entrepreneurship Forum qui se tenait du 2 au 5 novembre à Singapour, 130 entrepreneurs, universitaires et politiciens ont cherché des façons de stimuler l’entrepreneuriat. À leurs réflexions se sont ajoutées celles des 10 000 participants aux forums jeunesse tenus un peu partout durant l’année. Ces étudiants étaient représentés à Singapour par une trentaine de délégués. Pas de doute : les idées ont fusé de toutes parts. Voici quelques-unes d’entre elles qui ont retenu notre attention.

1. Utiliser l’entrepreneuriat à vocation sociale comme cheval de Troie pour entrer dans les écoles. En donnant des conférences dans les écoles primaires et secondaires, les entrepreneurs sociaux sensibilisent les jeunes à l’importance de l’entrepreneuriat. Une façon d’accroître l’éducation en entrepreneuriat sans hérisser professeurs et directeurs.

2. Créer un filet de sécurité pour les entrepreneurs. Selon les participants, si les gens rêvant de fonder leur entreprise étaient assurés d’avoir un certain revenu en cas d’échec — une sorte d’assurance-emploi — ils seraient plus enclins à passer à l’action.

3. Noter les villes en fonction de leur climat pro-entrepreneuriat.
Quand on se compare, on se console... ou on se fouette pour faire mieux.

4. Sensibiliser les plus petites villes à l’importance de l’entrepreneuriat.
C’est un des nombreux projets de Silvia Torres Carbonell, directrice du centre d’entrepreneuriat de l’Université Austral, à Buenos Aires, en Argentine. « Je travaille avec le gouvernement central, mais aussi avec les autorités locales de villes à l’extérieur de la capitale. Pour avoir un impact maximal, il faut étendre l’écosystème entrepreneurial à l’ensemble du pays. Or, dans les plus petites villes, il est beaucoup moins bien développé. »

5. Aider les grandes entreprises à trouver, sélectionner puis financer des entreprises en démarrage pertinentes à leur développement.
Bref, les amener à financer de l’innovation à l’extérieur de leurs murs, tout en conservant le côté pratico-pratique. En Argentine, Silvia Torres Carbonell a récemment mis sur pied un partenariat entre Pepsi et le centre d’entrepreneuriat universitaire qu’elle dirige afin d’explorer cette approche.

6. Créer un secrétariat d’État pour les entreprises en démarrage dans chaque pays. Leur mission serait triple. Un, rassembler et diffuser l’information dont ont besoin les nouveaux entrepreneurs. Deux, s’assurer que l’entrepreneuriat occupe une place centrale dans les stratégies du gouvernement. Par exemple, les bureaux de chômage font-ils la promotion de l’entrepreneuriat? Trois, faciliter la vie des nouvelles entreprises, par exemple en diminuant la bureaucratie. Ainsi, les entreprises en démarrage se concentreraient sur leur croissance.

7. Convaincre les gouvernements de faciliter le financement par la foule («crowd financing»). « L’idée n’est pas pour le gouvernement de participer activement à ce type de financement. Nous souhaitons plutôt qu’il mette à la disposition des entrepreneurs en démarrage des infrastructures, par exemple un site web, qui facilitent le recours au financement par la foule », a résumé un délégué du forum jeunesse français.

PLUS :  Notre dossier complet sur Les Affaires au World Entrepreneurship Forum

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

À la une: mentorat, parrainage et coaching

Édition du 20 Juillet 2019 | Les Affaires

Conscientes de leur popularité auprès des employés, les entreprises multiplient les programmes de jumelage.

À la une: certifié Québec

Édition du 15 Juin 2019 | Les Affaires

Cette semaine, la naissance divers programmes de promotion d'achat local, comme la certification «Bien fait ici».

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:00 | LesAffaires.com et AFP

Aux États-Unis, certaines publications de résultat ont par ailleurs déçu, hier.

Titres en action: Ubisoft, Qualcomm, ExxonMobil...

Mis à jour à 07:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Première: McConnell lance un accélérateur de finance de solutions

BLOGUE. Le fédéral a créé un fonds de 755M$ en finance sociale. Cet accélérateur aidera les organisations à y accéder.