De bonne source: Lyne Sauvageau

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Septembre 2019

De bonne source: Lyne Sauvageau

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Septembre 2019

Par Les Affaires

Lyne Sauvageau
PDG, Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST)

Lyne Sauvageau était, jusqu'à tout récemment, vice-présidente à l'enseignement et à la recherche de l'Université du Québec. Pendant cinq ans, elle a également été vice-présidente aux programmes au Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture. Depuis 2011, Mme Sauvageau participe aux travaux de l'ACFAS, dont elle est devenue membre du CA en 2015, puis présidente en 2018. Entre 2016 et 2018, elle a agi comme membre du comité exécutif et présidente de l'Alliance of Canadian Comprehensive Research Universities. Elle est détentrice d'un doctorat en santé publique de l'Université de Montréal et d'une maîtrise en science politique de l'Université Laval.

Ça bouge dans votre industrie ?
Écrivez-nous à debonnesource@tc.tc

 

Sur le même sujet

Nouvelles recrues: Philippe Adam

Édition du 10 Février 2021 | Les Affaires

Philippe Adam se joint à Pomerleau après avoir occupé, depuis 2018, le poste de chef de la direction financière de ...

Nouvelles recrues: Jean-Philippe Towner

Édition du 10 Février 2021 | Les Affaires

Jean-Philippe Towner prendra la relève de Michael Ross, qui part à la retraite. Jean-Philippe Towner occupait depuis ...

OPINION Nouvelles recrues: Bryan Nunnelley
Édition du 10 Février 2021 | Les Affaires
Nouvelles recrues: Sophie Emond
Édition du 10 Février 2021 | Les Affaires
Nouvelles recrues: Marc Rousseau
Édition du 10 Février 2021 | Les Affaires

À la une

Comprendre l'impact d'une hausse des taux d'intérêt

BLOGUE INVITÉ. L’évaluation de tout actif financier est tributaire des taux d'intérêt.

Le G20 relance le chantier d'une taxation des géants du numérique

15:01 | AFP

Washington renonce à une condition posée fin 2019 par l’administration Trump.

Accès aux poteaux de Bell: Legault doit intervenir selon Québecor

Bell doit faire connaître ses commentaires plus tard aujourd’hui.