Les stages, la clé qui ouvre les portes du marché du travail

Publié le 23/10/2010 à 00:00, mis à jour le 25/10/2010 à 14:25

Les stages, la clé qui ouvre les portes du marché du travail

Publié le 23/10/2010 à 00:00, mis à jour le 25/10/2010 à 14:25

Chaque année, une dizaine d'étudiants étrangers inscrits dans une université québécoise commencent à travailler pour l'intégrateur-conseil en affaires et en technologies de l'information DMR, une division de Fujitsu Conseil Canada.

" Cette année, nous avons recruté 16 étudiants étrangers. Je pense qu'on approchera de la vingtaine d'ici la fin de l'année ", dit Laurence Amat, conseillère au recrutement pour DMR-Fujitsu.

Les étudiants viennent faire des stages de quelques mois en entreprise pendant leurs études, et la plupart se font offrir un poste permanent. Généralement, les postes comblés sont ceux d'analyste-programmeur ou d'analyste fonctionnel. " Il nous est arrivé de proposer des postes d'architectes, mais surtout à des étudiants au doctorat ", dit Mme Amat.

La stratégie d'accueillir des étudiants-stagiaires qui peuvent devenir des employés permanents est priorisée aussi par le géant pharmaceutique Pfizer, qui compte près de 3 500 employés au Canada, dont 2 100 au Québec.

" Nous effectuons le recrutement des étudiants étrangers par l'intermédiaire de la Chaire Pfizer sur les technologies d'analyse des procédés en génie pharmaceutique de l'Université de Sherbrooke. Depuis quatre ans, nous embauchons de deux à trois étudiants par an ", explique Luc St-Pierre, vice-président, ressources humaines, de Pfizer.

Les étudiants étrangers sont embauchés pour une période de quatre à six mois dans le cadre de stages en pharmacie, en chimie, en physique ou encore en ingénierie pour des emplois de soutien aux scientifiques. " Le pays avec lequel la Chaire Pfizer collabore le plus étroitement est la France. Actuellement, nous comptons quatre stagiaires, dont trois à la maîtrise et un au doctorat ", dit M. St-Pierre.

La diversité, source d'innovation

Ils sont ouverts d'esprit, connaissent plusieurs cultures et plusieurs langues. Une fois intégrés dans les entreprises, les diplômés étrangers deviennent des atouts pour leurs employeurs.

À la une

Il s'est passé quoi avec Meta?

Édition du 21 Février 2024 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Comment la valeur de Meta Platforms a-t-elle pu fluctuer de cette façon depuis trois ans?

Ottawa signale un déficit budgétaire de 23,6G$ d'avril à décembre

Il y a 11 minutes | La Presse Canadienne

La hausse des taux d’intérêt a fait grimper les frais de la dette publique de 25,8G$ à 35,1G$.

Le front commun a dit oui à 74,8%

Mis à jour il y a 9 minutes | La Presse Canadienne

Cela met ainsi un terme à cette négociation qui aura duré plus d’un an.