À chaque entrepreneur son véhicule


Édition du 11 Mars 2017

À chaque entrepreneur son véhicule


Édition du 11 Mars 2017

Par Claudine Hébert

L’entreprise de Martin Caron dispose d’une flotte de quatre camions GMC... de l’année ! [Photo : Jean-Christophe Blanchet]

Plusieurs PME adoptent les camionnettes et les VUS comme principaux véhicules d'entreprise. Des véhicules sélectionnés, d'abord, en fonction de leur espace pour faciliter le transport de marchandises et d'équipement, mais aussi en fonction de leur cabine intérieure pour assurer le confort des employés et des employeurs qui y prennent place. Trois entrepreneurs nous parlent de leur choix.

Camions avec cabine tout équipée pour Shrink Expert

«Chez nous, le choix du véhicule fait carrément partie des avantages sociaux que j'offre à mes employés», lance d'emblée Martin Caron, propriétaire fondateur de l'entreprise Shrink Expert, à Québec. Et comment !

Spécialisée en emballage industriel de marchandises et d'immeubles en construction, l'entreprise dispose d'une flotte de quatre camions GMC... de l'année. Un Silverado 1500, deux Sierra 1500 et un Sierra Denali 2500 diesel, tous équipés de sièges en cuir, d'un bon système de son, de commandes de température à l'avant et à l'arrière de la cabine et d'un GPS pouvant être actionné par la centrale de l'entreprise.

«Mes 10 employés font beaucoup de route. Parfois, ils ont besoin d'effectuer jusqu'à six heures de transport aller-retour dans une journée. Raison pour laquelle je ne lésine pas sur le confort du véhicule», insiste l'entrepreneur.

Notez que l'entreprise renouvelle sa flotte de camions tous les six mois. «Ces véhicules de location parcourent chacun entre 20 000 et 25 000 km. En renouvelant la flotte deux fois par année, l'entreprise évite les visites au garage pour l'entretien, y compris le changement saisonnier des pneus», explique l'entrepreneur Caron.

Pourquoi la marque GMC ? «J'ai analysé les trois principaux constructeurs américains de camionnettes. Mon choix s'est porté sur GM pour l'efficacité et la robustesse. Ce sont d'ailleurs des camions GMC qu'utilisent les grandes sociétés pour sillonner les routes en gravier du nord de la province», conclut Martin Caron.

Le Sprinter avec nacelle fait économiser beaucoup d’argent à Gilles Chartrand. [Photo : Sébastien Lavallée]

Un Sprinter avec nacelle qui rapporte à Optima-Imaging

L'investissement de 150 000 $ en aura valu le coup. Depuis qu'Optima-Imaging a fait l'acquisition d'un Sprinter de Mercedes-Benz équipé d'une nacelle, l'entreprise de Gatineau a vu ses revenus du service d'installation augmenter d'au moins 20 %, soutient Gilles Chartrand, propriétaire-fondateur d'Optima-Imaging.

L'entreprise, qui se spécialise notamment dans l'impression grand format et l'affichage, n'a plus besoin de recourir à la location d'un véhicule pour installer des oriflammes et autres affiches en hauteur sur les immeubles. Elle a le sien depuis deux ans.

En plus de permettre d'offrir des tarifs plus compétitifs aux clients, le véhicule et sa nacelle présentent des avantages techniques très appréciés par l'entrepreneur.

Tout d'abord, il y a l'espace de la cabine, qui permet aux employés d'accéder à la marchandise en circulant debout. Le confort des sièges conducteur et passager plaît aussi. Toutefois, ce qui réjouit encore plus GillesChartrand, c'est la suspension du véhicule allemand.

«Grâce à la suspension à air du Sprinter, explique l'entrepreneur, l'utilisation de la nacelle ne nécessite aucun appui sur les côtés du véhicule. Cela nous permet de bénéficier d'une meilleure accessibilité à la zone d'installation. On gagne au moins un mètre en hauteur, ce qui n'est pas négligeable.»

20 %
Augmentation des revenus du service d'installation d'Optima-Imaging depuis l'acquisition d'un Sprinter de Mercedes-Benz équipé d'une nacelle.


La chef Fouli Tsatoumas et son très économique Soul, de Kia. [Photo : Alain Décarie]

Des économies d'essence pour Ilios Traiteur

En 2015, la chef Fouli Tsatoumas, qui dirige l'entreprise Ilios Traiteur, à Montréal, a vu sa facture d'essence mensuelle passer de 500 $ à moins de 200 $. Sa recette : elle a troqué son Yukon XL GMC contre un Soul de Kia.

«Ce VUS n'est peut-être pas aussi spacieux que le Yukon XL, mais il convient très bien pour les livraisons de repas à des groupes de 80 personnes ou moins, qui constituent ma principale clientèle», signale la chef. Créé en 2012, Ilios Traiteur se spécialise dans la cuisine grecque gourmande.

Et si le groupe est plus nombreux ? «J'emprunte le Toyota 4 Runner de mon conjoint», répond-elle du tac au tac.

Pourquoi le Soul de Kia ? «J'ai eu le coup de foudre pour le look du modèle Red Zone. J'aime les véhicules qui se distinguent. Et en plus, il correspondait à mon budget», souligne Mme Tsatoumas.

 

À la une

La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 350 points

Mis à jour il y a 39 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine aussi dans le rouge, déprimée par les taux obligataires.

À surveiller: Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard

Que faire avec les titres de Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard? Voici des recommandations d’analystes

Les nouvelles du marché du mercredi 29 mai

Mis à jour à 09:21 | Refinitiv

PwC devient le premier client d’OpenAI.